mercredi,15 septembre 2021
AccueilA La UneGabon: Ali Bongo interpellé sur les incongruités et incohérences au ministère de...

Gabon: Ali Bongo interpellé sur les incongruités et incohérences au ministère de la Culture

Ecouter cet article

Lors de son passage à l’émission Face à vous, le 11 août dernier, le ministre de la Culture et des Arts, Michel Menga M’Essone, niait l’existence d’une réelle industrie culturelle au Gabon. Une sortie qui n’a pas manqué de susciter des réactions au sein de la corporation artistique. C’est le cas de Magali Wora, experte en management artistique, qui a rabroué le membre du gouvernement dans une publication sur sa page Facebook. 

Sur le plateau de l’émission Face à Vous, diffusé sur Gabon 1ère, le ministre de la Culture et des Arts déplorait l’existence d’une réelle industrie culturelle dans le pays. Une situation attribuable aux acteurs culturels eux-mêmes. « Comment voulez-vous parler d’industrie culturelle au Gabon si vous ne connaissez même pas qui sont les acteurs? », lançait Michel Menga M’Essone, qui proposait alors « un recensement » des artistes comme piste de solution. Incohérence!!! 

D’où vient le manque de cohérence? Selon Magali Palmira Wora, représentante francophone de la chaîne de télévision musicale MTV Base Africa, on ne peut pas nier l’existence d’une industrie culturelle au Gabon. Dans le domaine de la musique par exemple, elle explique que les industries culturelles et créatives (ICC) sont des secteurs d’activité ayant comme objet principal « la création, le développement, la production, la reproduction, la promotion et la commercialisation ». Elle fait ainsi allusion aux outils intégrés autour de la musique, à l’instar des artistes, des studios d’enregistrement, de distribution, d’espace de représentation, entre autres.

Mais ces éléments seuls, ne seraient pas suffisants pour prétendre à une réelle industrie musicale fonctionnelle. Elle pointe alors du doigt le « cadre légal » et revient sur l’épineux problème du statut de l’artiste. « L’inexistence est celle d’un cadre légal et juridique et une application des précédents textes ayant déjà été votés », a fustigé Magali Wora. Cette dernière insiste d’ailleurs sur le fait que « cela ne dépend pas d’un simple recensement des acteurs culturels ». « Doit-on, cependant, rappeler ou informer l’opinion publique que les activités culturelles et artistiques ne sont pas réglementées au Gabon? », s’interroge-t-elle. 

A en croire la fondatrice de la première école en ligne des métiers de la musique, Hema Online Music Academy, cette sortie du ministre de la Culture et des Arts était la goutte de trop. L’experte en management artiste a invité le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba à se saisir du dossier des professionnels et interprètes de l’art pour mettre fin à leur galère. « Mr. le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, avec tout le respect, il vous faudrait un tant soit peu prendre la mesure de toute l’incohérence et toute l’incongruité qui font leur bal de démonstration au ministère de la Culture », a-t-elle plaidé. 

Laissez votre commentaire

Enami Shop