Gabon: Ali Bongo absent jusqu’en 2019, selon La Lettre du Continent

Ali Bongo Ondimba © D.R

Le bi-hebdomadaire français qui avait annoncé que le président de la République, « Ali Bongo Ondimba avait été victime d’un oedème cérébral consécutif à un accident vasculaire cérébral », revient   dans sa livraison de ce mercredi 14 novembre 2018, sur sa convalescence qui devrait durer plusieurs mois soit en Europe ou au Maroc.

Selon La lettre du Continent, « Ali Bongo Ondimba devrait encore rester deux semaines en Arabie Saoudite avant d’entamer une phase de repos de plusieurs mois en Europe ou au Maroc », sans annoncer la durée exacte de cette convalescence, le bi-hebdomadaire estime à peu près, à « 6 mois » son absence de son fauteuil présidentiel.

La présidence de la République qui a reconnu dimanche dernier la gravité de l’état de santé d’Ali Bongo avait par ailleurs précisé qu’il avait été victime « de malaises et vertiges persistants » et qu’aujourd’hui il était dans « une phase de recouvrement de la plénitude de ses facultés physiques » selon  « la conclusion du dernier bulletin médical communiqué par l’équipe médicale ».

Par ailleurs, la société civile, les partis politiques de l’opposition, notamment le Rassemblement héritage et modernité (RHM), Les Démocrates, l’Union nationale (UN) et Pour le Changement (PLC) sont montés au créneau, certains parmi eux demandent qu’une délégation nationale se rende à Riyad afin de s’enquérir du véritable état de santé du Chef de l’Etat pour ensuite rassurer l’opinion. Le Conseil consultatif des sages du Parti démocratique gabonais a appelé le gouvernement à  « communiquer judicieusement ».

Laissez votre commentaire