Gabon: Alfred Bongo éjecté de la présidence de la Fegaboxe

Alfred Bongo © Times Infos

Déjà sous la sellette depuis quelques semaines, le président de la Fédération gabonaise de boxe (Fegaboxe), Alfred Bongo n’aura pas fait long feu. Ce samedi 12 mai 2018, au terme d’une réunion convoquée par les présidents des ligues provinciales l’éviction de ce dernier vient d’être acté.

En effet, alors qu’on annonçait la démission du 1er Vice-président et du Secrétaire général de la Fédération, c’est à un véritable coup de tonnerre qu’on a assisté ce jour, Alfred Bongo qui occupait jusque là la tête de la Fegaboxe a été désavoué par les ligues provinciales.  

Au cours d’une réunion convoquée par les présidents des ligues provinciales et présidée par le doyen des présidents, le collectif des présidents des ligues a dénoncé la prise unilatérale des décisions par le président fédéral. Au nombre des griefs que les président des ligues font à Alfred Bongo,le remaniement du bureau directeur, le transfert de la salle nationale de boxe sans l’aval de l’Assemblée générale et le renouvellement des ligues en violation du processus légal.

Cette décision d’éviction du président est, selon les responsables des ligues conforme aux dispositions de l’article 37.1 des statuts de l’Association internationale de boxe (AIBA)  et de la Confédération africaine de boxe (CAB). Un bureau intérimaire a été mis en place.

L’intérim sera assuré par Pierre Anguinga Dickson, le Vice-président de la Fegaboxe. Ce dernier et son bureau auront pour missions d’organiser  l’Assemblée générale élective dans les trois mois. «Il faut signaler que cette destitution est l’aboutissement d’un processus qui avait débuté le 4 avril dernier lorsque le collectif des présidents des ligues avait sollicité l’intervention du ministère des Sports sous quinzaine», rapporte le site spécialisé Gabonallsport.