dimanche,25 juillet 2021
AccueilA La UneGabon: Alex Bernard Bongo passe le témoin à Daniel Christian Rogombe à...

Gabon: Alex Bernard Bongo passe le témoin à Daniel Christian Rogombe à l’ANINF

Ecouter cet article

C’est ce mardi 24 novembre 2020 que s’est déroulée la cérémonie de passation de charge entre le désormais ancien directeur général de de l’Agence nationale des infrastructures numériques et des fréquences (ANINF) Alex Bernard Bongo Ondimba et son successeur Daniel Christian Rogombe. Un changement à la tête de cette administration, bras séculier de l’Etat en matière de mise en œuvre du Plan sectoriel Gabon Numérique, qui devra permettre de poursuivre ses missions de développement du numérique au Gabon. 

Nommé le 20 novembre dernier en Conseil des ministres, le nouveau directeur général de l’Agence nationale des infrastructures numériques et des fréquences (ANINF), Daniel Christian Rogombe, a pris officiellement ses fonctions ce mardi à Libreville, à l’occasion d’une cérémonie présidée par le Secrétaire général adjoint de la présidence de la République, Serge Ename Nsolet. 

Lors de son discours de circonstance, le nouveau directeur général de l’Agence nationale des infrastructures numériques et des fréquences a exprimé toute sa disponibilité à mettre en œuvre la vision du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba en matière de développement du numérique. « Je prends la mesure à cet instant des enjeux de ma nouvelle mission. Je m’attacherai à matérialiser cette confiance en mettant en œuvre la vision de monsieur le président de la République et du Gouvernement », a déclaré Daniel Christian Rogombe. 

Dans la foulée, il n’a pas manqué d’inviter les agents de l’ANINF a faire preuve de disponibilité pour surmonter les défis qui s’opposent à eux dans un monde « en constante évolution ». 

Dressant le bilan de son passage à la tête de cette agence en 2011, Alex Bernard Bongo Ondimba a relevé qu’en un peu plus de 10 ans, l’ANINF aura su assurer ses missions malgré une  réduction drastique des subventions de l’Etat, depuis environ quatre ans qui ne lui a pas permis d’avoir des marges de manœuvre. Au nombre des projets mis en oeuvre, on note entre autres la construction du Backbone national en fibre optique, le Réseau de l’administration gabonaise (RAG), la mise en place d’une Autorité de Certification nationale, la réalisation des projets du Schéma directeur national des systèmes d’information et la sécurisation du système d’information de l’administration. 

Pour sa part, le Secrétaire général adjoint de la présidence de la République a rappelé au directeur général entrant, les différents chantiers sur lesquels il est attendu. « Dans la continuité de la mise en œuvre du Plan Gabon numérique, vous serez notamment attendu sur la poursuite des projets en cours et sur la réalisation des nouveaux projets. Tels que la normalisation et l’informatisation des grands registres unifiés de l’Etat, c’est-à-dire, l’informatisation de l’Etat civil, l’immatriculation des entreprises, du registre de commerce et du crédit mobilier et la mise en place des registres d’identité, la mise en place de e-gouvernement à l’horizon 2025 avec la nécessaire sécurisation du système d’information », a indiqué Serge Ename Nsolet.

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme