vendredi,18 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon: «Akanda inaccessible d’ici 2021», selon un ingénieur civil

Gabon: «Akanda inaccessible d’ici 2021», selon un ingénieur civil

Situé au nord de la province de l’Estuaire, le quartier dit Angondjé dans la commune d’Akanda, pourrait être isolé du reste des zones urbaines en raison de son inaccessibilité d’ici à 2021. Ceci est le signal d’alerte donné par l’ingénieur civil Karl-Heinz Nziengui Nziengui. Ce dernier met en garde les autorités compétentes dans l’intérêt des résidents de cette zone fortement prisée.

Les infrastructures routières et l’urbanisation des villes gabonaises restent un problème majeur souvent relégué au second plan par le gouvernement. Pourtant, les conséquences inhérentes à ces maux peuvent être un frein à l’économie du pays. C’est dans cette optique que Karl-Heinz Nziengui Nziengui, ingénieur civil, a dit sa part de vérité dans un entretien accordé à Gabon Media Time sur l’urgence que constitue la seule voie d’accès à la commune d’Akanda. En effet, selon ce dernier Akanda pourrait dans un « avenir proche être exclue de la zone urbaine praticable d’ici 2021 ».

Pour l’ingénieur civil, les acquisitions de parcelles de terres bâties et non bâties dans la commune d’Akanda ont comme conséquence directe l’accroissement de la population. Ainsi, il est aisé de voir que les embouteillages qui commençaient il y a quelques années à la cité des ailes débutent aujourd’hui au rond point du quartier Avorbam. Le même phénomène est enregistré au niveau du carrefour Camp de Gaulle. Un véritable calvaire pour les habitués de ce tronçon reliant Libreville à Akanda.  

En bon professionnel des travaux publics, l’ingénieur n’a pas manqué de faire des propositions qui pourraient être exploitées par l’Exécutif. « Aujourd’hui, il est plus qu’obligatoire de rapidement créer d’autres voies d’accès dans Akanda au risque de voir Akanda inaccessible en 2021. Comme projet il y avait déjà la voie du contournement de l’aéroport par Alibandeng. On pourrait également créer une voie périphérique à la barrière de l’aéroport. Aussi, nous pouvons créer une voie rasant le bord de mer par la sablière pour tomber directement après le rond-point point en face de l’aéroport », a-t-il indiqué. 

Avant d’indiquer que « la création d’une voie depuis Bambouchine pour sortir à Amissa pourrait fortement solutionner les bouchons vers Akanda ». La balle est désormais dans le camp de Léon Bonda Balonzi qui marquerait un coup si il parvenait à apporter une solution à ce sempiternel problème qui mine la vie des habitants d’Angondjé. « Gouverner c’est prévoir et prévoir c’est regarder à l’horizon », a-t-il conclu. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Street 103 Gabon Gmt