vendredi,23 juillet 2021
AccueilActualitésCultureGabon: « Agneng zoa» l'album en langue fang de Nguema Ndong dans...

Gabon: « Agneng zoa» l’album en langue fang de Nguema Ndong dans les bacs !

Ecouter cet article

C’est à la faveur d’une conférence de presse organisée dans un coin de la place le samedi 5 décembre 2020 que le rappeur Nguema Ndong a présenté officiellement son premier album solo intitulé « Agneng zoa ». Un opus de 16 titres rappés et chantés entièrement en langue vernaculaire « Mfan » avec une collaboration Lumbu, rythmé par des sonorités du groupe Ekang auquel il appartient mais avec une structuration hip-hop à la New-yorkaise. L’album est disponible sur toutes les plateformes légales. 

Rap et africanité, voici le pari fou relevé par l’artiste hip-hop/rap Nguema Ndong anciennement connu sous le pseudo Assassin Nguema Ndong. En effet, après des expériences dans la langue de Molière, le membre de l’énigmatique et hardcore collectif « Block des k-siks » auquel appartiennent notamment Keurtyce Essamkwass et Dom Nkroumah, a décidé de servir une sauce concoctée aux épices du grand Nord dont il est originaire. Pour ce faire, Nguema Ndong s’est attaché les sévices de l’inexorable producteur Ameah Kossi.

D’ailleurs l’intéressé révélera séance tenante que c’est ce dernier qui l’a motivé à aller au bout de cet album de 16 titres intitulé « Agneng zoa ».  A ce propos, Nguema Ndong a tenu à révéler ses profonds désidérata derrière cet opus. « Pour faire œuvre utile nous devons parler nos langues, et en tant qu’artiste rappeur c’est ce que je fais dans cet album riche en couleurs. Les sujets abordés concernent tous ceux qui ont 37 ans comme moi, les férus de la musique urbaine. Mon combat comme vous le constatez c’est de faire en sorte que chaque gabonais s’imprègne de sa langue maternelle », a-t-il confié devant la presse.

Se prêtant aux jeux de questions-réponses, l’interprète du morceau « Efou Ntam » aux côtés Kayaman du bled, Tanguy Ebonbon et Lilian Ndong Nguema, a d’ores et déjà assuré qu’il ne s’agit guère d’un acte de tribalisme. « Ce n’est pas qu’une affaire de Fang, la langue dans laquelle je m’exprime le mieux. J’ai été à Mimongo, je puis vous assurer que l’on échange au quotidien dans différentes langues, ce qui ne se fait pas ici en ville parce que nous avons honte de ce que nous sommes » a précisé Nguema Ndong. 

Il va sans dire que cet album devra jouer un rôle important dans le retour aux valeurs coutumières et à la connaissance de soi. Avec cette initiative, Nguema Ndong se hisse dans la short list des artistes urbains qui ont pu et su produire un album exclusivement en langue vernaculairee. Avant lui seuls NGT, Keurtyce.E , Jae Maf et Roda N’no s’y étaient lancés. « Agneng zoa » est disponible sur toutes les plateformes légales et bien sûr sur www.Gstoremusic.com au prix de 2499 FCFA.

Pour information, Nguema Ndong est né en 1983 à Minvoul dans le département du Haut-Ntem dans la province du Woleu-Ntem. Baignant au rythme de Pierre Claver Zeng Ebome et des mouvements révolutionnaires artistiques des États-Unis notamment New-York avec le Hip Hop, il décide de se lancer dans la musique au début en 1998. Depuis, il avait formé un duo avec son ami d’enfance Andgo dans le très revendicateur groupe rap « Andgo et Assassin Nguema Ndong ». Ensemble ils sortiront deux albums baptisés « CLAMP 1 et 2 » en Janvier 2010 et Décembre 2016. Ce compatriote de 37 ans et professeur de Marketing a tout de même déjà signalé que « aucun plan de carrière n’est envisagé ». Gageons qu’il changera d’avis entre temps.

Laissez votre commentaire