Gabon: les agents syndicalistes de Handling Partner Gabon toujours en attente de leur réintégration

La situation demeure incertaine pour les 14 agents syndicalistes  de la Handling Partner Gabon (HPG) suspendus pour « grève illégale » le 04 avril dernier. Pour cause, leur réintégration n’est pas toujours effective, malgré les promesses faites par leur direction générale et entérinées par la signature d’un protocole d’accord. 

C’est au cours d’une conférence de presse tenue ce samedi 06 juillet 2019 que Vincent de Paul Lengoma, secrétaire général du syndicat de Handling Partner Gabon (HPG), en présence des membres de son bureau s’est exprimé par rapport aux négligences auxquelles ils font face depuis le 07 juin 2019. Date à laquelle le ministre des Transports et du Tourisme, Justin Ndoundangoye, avait exigé leur « réintégration immédiate et sans délai avec régularisation des jours suspendus ainsi que les acquis ».  

Cependant, les agents syndicalistes n’ont toujours pas regagné leur bureau. « Nous n’avons toujours pas repris le travail et la direction générale ne nous a payé qu’une partie du salaire. Nous n’avons perçu ni les arriérés de salaire, encore moins les autres avantages », a déclaré Vincent de Paul Lengoma à la presse.  

Ce n’est pas tout. Les syndicats dénoncent également une méthode de rupture de contrat de travail peu orthodoxe. Pour Vincent de Paul Lengoma qui a cité entre autres la rétention des médicaments de certains syndicalistes, le changement des serrures des bureaux, « cette  méthode est abusive et viole ainsi leur dignité humaine ». 

 Pour venir à bout de cette crise, les syndicats s’en remettent au ministre du Travail. Confiant et se référant aux textes portant sur le code du travail gabonais, le secrétaire général du syndicat de HPG rappelle que « la loi exige que les libertés et la dignité du travailleur soient respectées ».  

Lise Bivigou

Laissez votre commentaire