jeudi,24 juin 2021
GIF-Enami Shop_GMT-v3
AccueilA La UneGabon: Afrijet rassure après «l’incident mineur» sur le vol J7-116

Gabon: Afrijet rassure après «l’incident mineur» sur le vol J7-116

L’affaire a fait grand bruit dans la presse locale ces derniers jours. C’est donc dans l’optique d’édifier l’opinion sur l’imbroglio autour du vol J7-116 au départ de Libreville à destination de  Port-Gentil, que la compagnie Afrijet a, dans un communiqué, indiqué qu’il s’agissait simplement d’un « incident  mineur », le Commandant de Bord ayant « jugé que les paramètres techniques au roulage ne permettraient pas un vol à un niveau de sécurité maximal ». Des précisions corroborées par l’enquête préliminaire réalisée par le Bureau d’ enquêtes sur les incidents et accidents d’ aviation (BEIAA). 

En effet, tout serait parti du retour au parking d’un appareil de sa flotte de type ATR 72-500 après le constat par le commandant de bord d’une anomalie dans les paramètres techniques au roulage qui « ne permettraient pas un vol à un niveau de sécurité maximal ». Une situation qui aurait suscité des inquiétudes des passagers les ayant contraints à patienter plusieurs heures. 

Selon la compagnie aérienne, la décision d’interrompre le vol a été prise alors que l’avion n’avait pas encore atteint son point de décision, ceci par mesure de précaution et conformément à la procédure. « Le freinage de l’avion a généré un  dégonflement des pneus arrière, ce qui est un phénomène connu. Il ne s’agit pas donc d’une  « avarie » mais d’une manœuvre parfaitement maîtrisée, à laquelle l’équipage est formé », indique Afrijet.

Des faits corroborés par le Bureau d’ enquêtes sur les incidents et accidents d’aviation qui a effectué une inspection de l’aéronef. « Lors du départ en piste 16 à Libreville, l’équipage a constaté lors du CALL des 70 nœuds, un écart de 50 nœuds entre les 2 anémomètres (indicateurs de vitesse  au cockpit ), avant V1. Le Commandant de bord a donc décidé d’interrompre le décollage, selon la procédure  normale. Au retour parking les fusibles du train  principal gauche ont sauté provoquant ainsi le dégonflement des pneus », a révélé le directeur par intérim du BEIAA Serge Olivier Nzikoue contacté au téléphone par Gabon Media Time.

C’est donc à la suite de ce léger incident que la compagnie aérienne a indiqué que l’appareil a été immobilisé assurant au passage qu’il ne sera remis en vol que lorsque toutes les inspections et  diligences auront été réalisées. A noter que l’entreprise a également reconnu que l’incident a engendré d’importants retards sur le programme à destination et au  départ de Port-Gentil, le tout aggravé par une météo très défavorable dans l’après-midi du vendredi. 

Conscient du désagrément causé aux passagers, Afrijet a tenu à présenter ses plus sincères excuses. Par ailleurs, il a tenu à indiquer qu’il « les contactera individuellement ou au travers de leurs  entreprises, pour le dédommagement commercial de cette trop longue attente ». « Afrijet attache un prix important aux valeurs de sécurité, de fiabilité et de ponctualité, qui ont fait sa marque de fabrique dans le monde du transport aérien africain », conclut le communiqué. 

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
BATIPLUS Batidays