mardi,17 mai 2022
AccueilA La UneGabon: à quand un centre de santé à Mpaga?

Gabon: à quand un centre de santé à Mpaga?

Ecouter cet article

Abandonnées et désabusées, c’est en résumé le ressentiment des populations de Mpaga, dans la province de l’Ogooué-Maritime, qui sont laissées pour compte et flirtent avec la mort à chaque fois qu’un habitant de cette contrée est atteint d’une maladie. Pour cause, aucun centre n’y a été construit et le dispensaire du collège d’enseignement secondaire Georges Oyembo n’existe que de nom au grand dam de la population. Une situation qui a d’ailleurs failli causer le décès d’un élève dudit établissement qui s’est fracturé la colonne vertébrale et a dû être évacué pour une meilleure prise en charge.

Située dans le département d’Etimboué dans la province de l’Ogooué-Maritime, Mpaga est une des localités du Gabon, où l’accès à la santé de base s’avère quasiment impossible. Et pour cause, les rayons sur lesquels sont d’habitude disposés les médicaments au dispensaire du collège d’enseignement secondaire Georges Oyembo sont vides, sinon les quelques rares produits existants sont tous périmés. D’ailleurs, il n’y a aucun autre Centre de santé dans la localité.

Plusieurs habitants indiquent que des compatriotes ont déjà trouvé la mort à cause du manque criant de matériels permettant de mieux se faire prendre en charge. Pire, le piteux état de la route ne facilite pas l’évacuation vers d’autres villes. Les populations sont contraintes d’utiliser des pirogues en l’absence de moyens de transport pouvant assurer le transport des biens et des personnes à tout moment. 

Une situation que déplorent les riverains qui ont à maintes reprises fustigés l’abandon dont ils font l’objet de la part des autorités gouvernementales. « Les conditions dans lesquelles nous vivons sont lamentables. Comment comprendre qu’une grande localité comme Mpaga ne puisse pas avoir de dispensaire ? Il manque non seulement de dispensaire, mais encore et surtout de moyens de transport pour assurer le déplacement des habitants en cas de problème. Au moindre problème, il faut toujours attendre plusieurs jours avant de partir pour Port-Gentil. Plusieurs personnes ont trouvé la mort à la suite de toutes ces difficultés », a déploré un des riverains au site TopinfosGabon

Si certains riverains de Mpaga se retournent vers la pharmacopée pour se procurer des plantes médicinales, ce ne sont pas toutes les pathologies qu’ils trouvent des remèdes. Ainsi, les patients sont obligés de rallier la ville de Port-Gentil où se trouvent des structures sanitaires appropriées. Une évacuation quelque peu compliquée, puisque le programme des pirogues assurant le transport des biens et des personnes n’intervient que deux fois par semaine.

Toute chose qui devrait interpeller les plus hautes autorités en l’occurrence le Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda et le ministre de la Santé, le Dr. Guy-Patrick Obiang Ndong afin qu’ils se penchent également sur ce cas qui fait écho à l’appel de nombreuses structures hospitalières de l’intérieur du pays qui manquent d’équipements pour prendre en charge comme il se doit ces nombreux compatriotes. Une situation inégalitaire qui contraste avec la volonté de l’égalité des chances prônée par le chef de l’État Ali Bongo Ondimba, qui intègre la capacité pour tout citoyen d’être pris en charge de manière égalitaire au sein des hôpitaux et dispensaires. 

Andy Marvine Nze
Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Global Media Time Gif
Enami Shop