Gabon: à quand les voeux des forces vives de la Nation au président de la République?

Ali Bongo Ondimba, le 11 janvier 2018 © DCP

C’est la question qui taraude les esprits près de deux semaines après le discours à la Nation du Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba le 31 décembre 2018 et au lendemain de la prestation de serment du nouveau gouvernement conduit par Julien Nkoghe Bekale.



Loin d’être inscrit dans la constitution, la cérémonie de présentation de voeux apparaît néanmoins depuis l’indépendance du Gabon comme une exigence pour le respect des valeurs républicaines. C’est ainsi que chaque début d’année, l’opinion a droit à l’organisation de la traditionnelle cérémonie de présentation des voeux des forces vives de la nation au Chef de l’Etat, avec les présidents des Institutions constitutionnelles, le gouvernement, les diplomates accrédités au Gabon, les forces de sécurité et de défense, les confessions religieuses ou encore la presse nationale.

Comme il est de tradition, cette cérémonie organisée sur 3 jours devait se tenir dans la semaine suivant le discours de voeux à la Nation du chef de l’Etat. Sauf que deux semaines après, cet exercice rien ne semble indiqué que l’exécutif veuille se plier à cette tradition républicaine. Ils ont semble-t-il retenu la leçon du très bref discours du 31 décembre qui avait suscité un tollé au sein de l’opinion.

Après avoir joué sa partition en se prêtant à la traditionnelle présentation des voeux au peuple gabonais, Ali Bongo Ondimba devait esquisser des pistes de réflexion sur la politique de la Nation, donner des directives au gouvernement mais aussi rassurer les partenaires internationaux sur sa capacité à poursuivre son mandat à la tête du pays.

Avec ce qui s’apparente déjà à un rendez-vous manqué, ajouté au mystère qui a entouré la prestation de serment des membres du gouvernement, les ingrédients semblent réunis pour ne pas faire baisser la tension au sein de l’opinion qui demande toujours la preuve de la capacité physique et psychologique du président de la République à assurer convenablement sa charge.

Laissez votre commentaire