mardi,30 novembre 2021
AccueilA La UneGabon: à moins de trois mois de la CAN, Neveu est-il vraiment...

Gabon: à moins de trois mois de la CAN, Neveu est-il vraiment l’homme de la situation?

Ecouter cet article

À la tête de la sélection nationale depuis mai 2019 après une pige au Horoya Athlétic Club en Guinée Conakry, Patrice Neveu peine jusque-là à faire l’unanimité auprès des observateurs du football. Il faut dire qu’un peu plus de deux ans après son intronisation et alors qu’il vient de prolonger son bail, le technicien français qui reste sur un bilan de 6 victoires, 2 matchs nuls et 5 défaites, semble en panne de solutions, même s’il faut dire que les conditions actuelles marquées par l’absence d’activités liées au football ne lui rendent guère la tâche aisée.

Victorieux des Palancas Negras d’Angola ce lundi pour le compte de la quatrième journée des éliminatoires du mondial 2022 au Qatar, grâce à un énorme match du capitaine Pierre Emerick Aubameyang, les Panthères du Gabon ont sauvé l’honneur dans une campagne où avec un peu plus de sérieux, elles auraient pu tenir la dragée haute à l’Egypte notamment. Il faut dire que les poulains de Neveu ont laissé filer leurs chances de fort belle manière, avec une fébrilité qui ne dit pas son nom. Une situation qui interpelle à quelques mois de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations (CAN) au Cameroun.

Qualifiés dans la douleur grâce à une victoire 3-0 sur les Léopards de la RDC à Franceville, les coéquipiers d’Aubameyang et Lemina peinent à convaincre les observateurs du National Foot. C’est notamment le cas de l’ancien international et capitaine de la sélection, Thierry Mouyouma, qui a dressé une analyse froide de la situation. En effet, pour l’ancien entraîneur du Rail club du Kadiogo (RCK) qui s’est dit « totalement déçu de la prestation des Panthères au match aller contre l’Angola », le sélectionneur national « joue à l’instinct de ses joueurs, résultat si un jour ils ont un coup de moins bien, il se passe ce qui est arrivé à Luanda et aussi à Banjul ».

Une analyse lucide qui corrobore les faits, puisque lorsque le quatuor Aubameyang-Bouanga-Boupendza-Allevinah a répondu présent au même titre que le trio Lemina-Kanga-Ndong ou Poko, les Panthères n’ont presque jamais perdu. Appelant à « reconsidérer les positions des uns et autres, à rebattre les cartes sur les titularisations, les critères de sélection, l’apport des joueurs tout en jetant un œil sur les statistiques qui font que certains viennent encore en sélection », l’ancien défenseur central a donc jeté un véritable pavé dans la marre.

Si les conditions actuelles marquées notamment par une absence de championnat national ou encore une absence de missions de détection de jeunes talents au niveau national,  rendent difficile le travail du technicien français, force est néanmoins de constater que ce dernier ne dispose d’aucun véritable plan de jeu cohérent, et ce, même lorsqu’il a disposé d’un effectif au complet. Toute chose qui a l’orée d’une Coupe d’Afrique des Nations dont on attend beaucoup, inquiète au plus haut point.

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop