jeudi,26 mai 2022
AccueilA La UneGabon: 81% de jeunes filles tombent enceinte avant l'âge de 20 ans

Gabon: 81% de jeunes filles tombent enceinte avant l’âge de 20 ans

Ecouter cet article

C’est à l’occasion du lancement de la pré-campagne de sensibilisation et d’information du projet de Renforcement des capacités pour l’employabilité des jeunes et l’amélioration de la protection sociale (RCEJPS) que l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) a fait le point sur le taux de prévalence de grossesses précoces au Gabon. Il en ressort que 81% de jeunes tombent enceinte avant l’âge de 20 ans.

Soutenir la mise en œuvre du programme d’éducation complète à la sexualité (ECS), c’est l’objectif que s’est assigné l’Organisation des nations unies pour l’éducation, la science et la culture. Pour ce faire, une campagne de sensibilisation et d’information du projet de Renforcement des capacités pour l’employabilité des jeunes et l’amélioration de la protection sociale, a été lancée le jeudi 3 mars dernier afin de stopper l’hémorragie au sein de la société gabonaise en termes de conséquences néfastes.

Rappelant l’intérêt du projet RCEJPS et plus particulièrement les activités d’Informations, éducation et de communication (IEC) sur les IST, VIH/SIDA en milieu scolaire, Roger Nzamba Mavioga a dénoncé la situation des jeunes filles scolarisées. « 81% des jeunes filles tombent enceinte avant l’âge de 20 ans au Gabon », a indiqué le consultant pour les questions d’éducation sexuelle et de la santé reproductive à l’UNESCO. Non sans manquer de préciser que cela pourrait constituer un frein à « l’évolution scolaire ».

Un taux de prévalence des grossesses qui traduit l’urgence pour les autorités publiques de prendre à bras le corps ce phénomène qui affecte les 9 provinces du pays. Car faut-il le rappeler qu’une fois mère d’enfant, ces jeunes élèves sont en proie au décrochage scolaire et ce, dans un contexte où le gouvernement prétend définir un cadre propice pour l’émancipation de la femme. Au demeurant, cette « campagne doit participer à l’autonomisation des filles et des femmes », a conclu Roger Nzamba Mavioga. La gent féminine est donc invitée à y prendre part activement.

Lyonnel Mbeng Essone
Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Global Media Time Gif
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x