Gabon: 77 milliards de FCFA de la BAD pour améliorer la production d’eau potable 

Usine de puisage d'eau de la SEEG à Ntoum © GMT

Engagée dans le processus de développement des pays africains et très présente au Gabon à travers divers investissements, la Banque africaine de développement s’apprête à débloquer une nouvelle enveloppe à destination de notre pays. Ainsi, ce sont pas moins de 77 milliards de FCFA qui seront mis à disposition du gouvernement pour améliorer la qualité de l’eau portable.          

Alors qu’il avait signifié en mars dernier sa volonté de financer la construction d’un linéaire de 150 kilomètres en vue d’étendre le réseau d’eau potable, la Banque africaine de développement (BAD) a décidé de joindre la parole aux actes. Ainsi, l’institution panafricaine, s’apprête à octroyer au pays, un prêt d’un montant de 117,4 millions d’euros, soit environ 77 milliards de FCFA. 

En effet, cette enveloppe devrait permettre d’améliorer l’apprivoisement de Libreville et ses environs en eau potable comme l’a souligné le ministère en charge des Ressources hydrauliques. Dans les faits, il s’agira de réaliser des extensions du réseau dans les communes de Libreville, Owendo, Akanda et Ntoum, tout en renouvelant les infrastructures de distribution et de stockage. 

Produisant près de 230 000 m3 d’eau pour Libreville et ses environs, les usines de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (Seeg), peinent pourtant à offrir de l’eau en quantité et en qualité suffisante aux populations à cause de la vétusté des installations. C’est donc là tout l’intérêt de ce prêt de 77 milliards de FCFA, qui permettra de combler un gap de plus de 100 000 m3 d’eau dans la capitale.

Laissez votre commentaire