vendredi,23 octobre 2020
Accueil A La Une Gabon: 71 entreprises doivent à la CNSS plus de 250 milliards 

Gabon: 71 entreprises doivent à la CNSS plus de 250 milliards 

Confronté à des difficultés financières sans précédent la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) pourrait trouver son salut par le recouvrement de la dette détenue par plusieurs entreprises parapubliques, privées par les collectivités territoriales et par le gouvernement. Selon des chiffres recueillis par Gabon Media Time, 71 entreprises détiennent une dette estimée à plus de 259 milliards de FCFA. Un montant faramineux qui représente plus de 40% de la dette globale de cet organisme de sécurité sociale. 

Le gouvernement qui a fait de la prévention des acquis sociaux une priorité réfléchis depuis quelques mois non seulement à une réforme de la loi n° 6/75 du 25 novembre 1975 portant Code de Sécurité sociale, mais aussi à l’idée de mise en place d’un soutien financier qui serait estimé à près de 50 milliards de FCFA. Si la situation financière du pays semble écarter cette dernière hypothèse, elle pourrait  s’avérer réalisable par le recouvrement de la dette accumulée par plusieurs entreprises étatiques, par les conseils municipaux et départementaux et par la Fonction publique à travers la main d’oeuvre non permanente auprès de la CNSS. 

Selon un rapport d’audit estampillé CNSS, 71 entreprises ayant souscrit aux régimes administration, collectivité locale et général ne se sont pas acquittées de leur solde de cotisations sociales. Une dette dont le montant s’élève aujourd’hui à plus de 259 milliards de FCFA. Des irrégularités de paiement qui ont indubitablement des conséquences sur la trésorerie de l’organisme de sécurité sociale et affectent aujourd’hui la régularité des paiements des rentes et pensions au point de pousser son équipe dirigeante à souscrire auprès des banques chaque mois, pas moins de 6 milliards de FCFA pour assurer le paiement mensuels des retraités. 

Un mécanisme d’endettement visiblement devenu insupportable et qui a poussé la Caisse nationale de sécurité social a revenir au paiement trimestriel des retraités. Une décision qui a emporté une levée de bouclier de ces derniers, notamment à Libreville et à Port-Gentil. Si seulement, le top 5 des mauvais payeurs de la CNSS à savoir la Mairie de Libreville, Gabon intérim industrie, le Parti démocratique gabonais (PDG), la société gabonaise de gardiennage et la société gabonaise de transport (Sogatra), qui à elles seules accumulent près de 90 milliards de FCFA, s’acquittait de sa dette, l’organisme de sécurité social obtiendrait une bouffée d’oxygène qui lui permettrait d’assurer sereinement la continuité de ses activités. 

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Global Media Time Gif 2px
Street 103 Gabon Gmt