dimanche,24 octobre 2021
AccueilA La UneGabon: 700 millions de la BAD pour l’Ecole des Mines de Moanda

Gabon: 700 millions de la BAD pour l’Ecole des Mines de Moanda

Ecouter cet article

Annoncé le 4 août dernier en marge du conseil d’administration et de l’assemblée générale, le don de près de 700 millions de FCFA de la Banque africaine de développement (BAD) à l’endroit de l’Ecole des mines et de métallurgie de Moanda (E3MG) a été officialisé ce mercredi 6 octobre. Visant à soutenir l’établissement dans ses perspectives de formation d’employabilité, celui-ci devrait en plus favoriser son rayonnement.

Partenaire privilégié du gouvernement avec un portefeuille de projets divers et variés, la Banque africaine de développement (Bad) vient une nouvelle fois de prouver qu’elle entend participer activement au rayonnement du pays. Et pour cause, l’institution dirigée par le Nigérian Akinwumi Adesina vient d’officialiser le don de près de 700 millions de FCFA promis à l’Ecole des mines et de métallurgie de Moanda (E3MG, en marge de son conseil d’administration et de son assemblée générale tenus le 4 août dernier.

En effet, destinée à élargir les horizons de cette institution fruit d’un partenariat entre l’Etat gabonais, Eramet Comilog Manganèse (ECM) et l’Université française de Lorraine experte en géologie et métallurgie, cette enveloppe remise ce mercredi par Robert Masumbuko représentant résident de la BAD, à Nicole Janine Roboty, ministre en charge de l’Economie, devrait ainsi permettre « à l’ensemble des étudiants de la région, et du continent », de profiter de la qualité de l’enseignement de cet établissement spécialisé.

Perçu comme un « joyau africain » comme l’a souligné Robert Masumbuko, qui a par ailleurs insisté sur le fait que ce don devrait permettre d’asseoir « le business-model de l’école en le rendant plus solide afin qu’à l’avenir elle vole mieux de ses propres ailes », l’E3MG va donc poursuivre sur sa dynamique. Une dynamique qui devrait lui permettre de diversifier son offre en misant notamment sur des filières géotechniques qui peuvent servir dans la construction de routes.

Initié au titre du Fonds d’assistance technique pour les pays à revenu intermédiaire, cet apport devrait en sus permettre d’apporter un nouvel élan à la modernisation de l’offre pédagogique, en l’adaptant au contexte socio-économique actuel, tout en soutenant le rayonnement et l’attractivité de l’E3MG.

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Enami Shop