Gabon: 65 milliards de la BAD pour le Projet d’Appui au Programme GRAINE

Gabon Gabonmediatime Julien Nkoghe Bekale Gabon Programme Graine
Photo de famille au terme de la cérémonie de lancement du volet public du projet d’appui au programme Graine phase 1(PAPG1) © D.R.

Présent ce vendredi à Libreville aux côtés de partenaires techniques et financiers notamment la Banque Africain de Développement (BAD), le Premier Ministre Julien Nkoghe Bekale a procédé au lancement  de la phase 1 du Projet d’Appui au Programme GRAINE. Évalué à 76 milliards de FCFA dont 65 provenant de la BAD, cet appui s’étendra sur cinq ans. 

Lancé en 2014 en partenariat avec le Singapourien Olam, le programme agricole intitulé Gabonaise des Réalisations Agricoles et des Initiatives des Nationaux Engagés (GRAINE), peine à décoller malgré des investissements colossaux. Ainsi, en vue de lui donner un nouveau coup d’accélérateur, le gouvernement vient de lancer la phase 1 du Projet d’Appui à ce programme. 

En effet, c’est au cours d’une cérémonie rehaussée par la présence du Premier Ministre Julien Nkoghe Bekale qu’a été effectué le lancement officiel de ce projet d’appui. D’un coût global de 76 milliards de FCFA dont 65 milliards de FCFA de la BAD et 11 milliards de FCFA du Gabon, le « PAPG1 » sera mis en oeuvre au cours des cinq prochaines années. 

Avec comme objectif de créer pas moins de 5 100 emplois directs, de mettre en valeur plus de 20 000 hectares de cultures vivrières et de palmiers à huile, tout en construisant des routes, des écoles, des centres de santé notamment, le gouvernement espère multiplier l’impact du secteur agricole, dans un pays qui importe pour plus de 450 milliards de FCFA de denrées alimentaires. 

Si Nkoghe Bekale espère « voir notre agriculture rayonner et apporter davantage de contribution au PIB », il n’en demeure pas moins que ce secteur est de loin le « parent pauvre » d’une économie qui peine à se diversifier. Considéré jusque là comme un échec cuisant par les observateurs, le programme Graine se voit donc doté d’un nouveau financement colossal.

Laissez votre commentaire