Gabon : 6 milliards de FCFA détournés à la Sogara

Gabon Gabonmediatime Sogara Gabon
Devanture de la Société gabonaise de raffinage à Port-Gentil © D.R.

Pilier de l’Économie gabonaise, le secteur pétrolier est loin d’être épargnée par la gangrène de la corruption et de la mauvaise gouvernance. Pour preuve, après les récentes révélations au sujet des malversations à la Gabon oil company (GOC), des informations relayées par l’hebdomadaire Jeune Afrique font état de détournements de près de 6 milliards de FCFA à la Société gabonaise de raffinage (Sogara) en faveur de la société Dupont consulting company (DCC) dont l’unique gérant ne serait autre que l’actuel maire de la commune d’Akanda, Gregory Laccruche Alihanga. 


Alors qu’elle a déjà abouti à la détention préventive de 11 personnes dont Ike Ngouoni et surtout Patrichi Tanasa Mbadinga, ancien Administrateur directeur général de la Gabon oil company (GOC), et à au moins 20 gardes à vue à la Direction générale des recherches, l’opération scorpion pourrait bientôt faire tomber de nouvelles têtes cette fois-ci du côté de la Sogara. 

Outre l’affaire déjà rocambolesque des 85 milliards de FCFA sortis par Christian Patrichi Tanasa Mbadinga à la GOC et plus particulièrement les 500 millions qui auraient été décaissés au bénéfice de la société Dupont consulting company, une information relayée par l’hebdomadaire Jeune Afrique indique que 6 milliards de FCFA auraient été octroyés à ladite société gérée par  Gregory Laccruche Alihanga. 

Si cette somme ne représente « que » l’équivalent de celle décaissée sans justifications par Christian Patrichi Tanasa Mbadinga au profit de sa plus petite filiale, ce détournement en luimême révèle un certain nombre de dysfonctionnements dans l’appareil étatique. Quand on sait que la Sogara ne raffinait plus que 800 000 tonnes de bruts contre 4 millions dans les années 90, on comprend mieux pourquoi le Gabon se retrouve à importer du pétrole du Togo.

Laissez votre commentaire