mardi,21 septembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: 39 % des familles sont monoparentales

Gabon: 39 % des familles sont monoparentales

Ecouter cet article

A l’occasion de la journée internationale des familles le samedi 15 mai 2021, le Dr. Dany Davy Bekalé, sociologue, enseignant-chercheur, maître-assistant Cames à l’Université Omar Bongo Ondimba (UOB) de Libreville s’est exprimé dans Gabon Matin sur la question de la famille gabonaise. Ainsi, il a révélé qu’au sein de la société, le modèle monoparental a vraisemblablement pris de l’ampleur avec un taux de plus de 39%. 

Ce sont les résultats des données du dernier recensement général de la population et du logement au Gabon. La famille monoparentale est le modèle le plus représentatif de la société avec 39 % de la population. C’est ce qu’a tenté de clarifier le Dr. Dany Davy Bekalé au cours d’un entretien accordé à Gabon Matin dans le cadre de la célébration de la journée internationale des familles. 

Dans son sens le plus restreint, la famille est cet ensemble de personnes apparentées vivant sous le même toit et particulièrement, le père, la mère et les enfants. D’un sens plus étymologique, elle désigne tout simplement l’ensemble des personnes vivant sous le même toit. Si l’on se réfère donc à ce point de vue, la structure des familles au Gabon aujourd’hui est-elle qu’elle se résume au parent (soit le père, soit la mère) et à l’enfant. 

Pour le Dr. Dany Davy Bekalé, il y a matière à s’interroger sur le sujet. « Selon les données du dernier recensement de la population et du logement, la famille monoparentale est le modèle récurrent dans le pays avec 39% de la population, suivi de la famille nucléaire avec 34% . Puis viennent les familles recomposées et élargies qui, elles, se font de plus en plus rares », a-t-il indiqué. 

Effets de la modernisation pour les femmes se disant être indépendantes et donc capables d’assumer le rôle de père et de mère ou irresponsabilité des pères souvent démissionnaires. Aujourd’hui, il est difficile d’imputer la faute à une partie en particulier. L’idée d’une famille type père, mère et enfants vivant ensemble est bien loin désormais et les Gabonais semblent très bien s’y accommoder. 

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop