lundi,26 octobre 2020
Accueil A La Une Gabon: 38 immigrés clandestins interpellés à Akanda

Gabon: 38 immigrés clandestins interpellés à Akanda

Quelque 38 immigrés clandestins en provenance du Nigeria ont été interpellés, à l’île Ndendé à quelques kilomètres de la commune d’Akanda. Selon notre confrère L’Union, il s’agirait de 18 Nigérians, 9 Togolais, 10 Béninois et 1 Ivoirien, tous embarqués dans un bateau de fortune qui a accosté depuis des jours sur les côtes gabonaises.

38 immigrés clandestins sont actuellement dans les locaux de la Gendarmerie nationale sis à Gros-bouquet dans le 1er arrondissement de Libreville. La trentaine d’individus seraient originaires de l’Afrique de l’Ouest dont 18 Nigérians, 9 Togolais, 10 Béninois et 1 Ivoirien. Selon leurs propos relayés par le quotidien L’Union, ces derniers seraient partis de la ville d’Oran, sur la côte ouest du Nigeria. Sensiblement, plus d’une centaine ont embarqué au départ de ce voyage. Dans ce contexte de crise sanitaire liée à la Covid-19, les infortunés ont choisi le Gabon comme El Dorado.

Pour ce faire, ils y ont emporté près d’une vingtaine de ballots de chanvre indien. Une substance hallucinogène aux effets destructeurs pour la jeunesse, principalement mais pour tout homme en général. La marchandise illicite a été réquisitionnée quelques minutes après l’intervention. Le rapport des agents révèle que 3 bébés font partie de la trentaine de clandestins interpellés. Une information qui démontre un peu plus le caractère irresponsable de ces parents qui n’ont pas mesuré le risque qu’ils prenaient en affrontant la haute mère dans de telles conditions qui plus est avec leurs nourrissons.

Dans le souci de respecter des gestes barrières, des navettes ont été remises à ces infortunés. Le but étant de se prémunir de toute contamination au cas où ils seraient infectés. Quant à la soixantaine de clandestins qui ont finalement pu échapper aux limiers, la brigade de Gendarmerie nationale de la région révèle que les recherches se poursuivent. « Ils n’ont aucune chance d’aller plus loin. Nous sommes donc certains que nous les cueillerons bientôt. D’abord, lorsque les quelques vivres dont ils disposent vont finir, ils sortiront des bois », a assuré un officier. 

Nous y reviendrons.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gif 2px
Street 103 Gabon Gmt