lundi,28 novembre 2022
AccueilA La UneGabon: 36 «officiers» de la Marine marchande clochardisés par Brice Paillat

Gabon: 36 «officiers» de la Marine marchande clochardisés par Brice Paillat

Ecouter cet article

Le mardi 8 novembre 2022, des officiers de la Marine marchande sortis de l’École régionale de la formation aux métiers de la navigation intérieure (ERFMNI) de Kinshasa ont effectué un sit-in devant la primature. La raison de ce rassemblement est de fustiger l’abandon dont ils sont victimes de la part des autorités depuis leur retour au Gabon. Ces derniers sont abandonnés à eux-mêmes et donc, clochardisés par le gouvernement de la République. 

Diplômés de l’une des grandes écoles des métiers de la navigation basée à Kinshasa, 36 officiers de la Marine marchande sont laissés pour compte et contraints de braver certaines interdiction pour manifester leur mécontentement au Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda. Ces derniers retenus au concours organisé par le ministère des Transports et de la logistique en 2018 sont depuis 7 mois laissés pour compte et ne peuvent pas récupérer leurs diplômes dûs à des impayés du gouvernement de plus de 2 ans de loyers. 

Fustigeant la l’indifférence dont ils sont victimes, ces officiers de la Marine marchande ont jugé bon d’introduire devant le Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda une demande d’intervention d’obtenir du ministre du Transport, Brice Constant Paillat pour des explications plausibles. D’autant plus que ces derniers indiquent qu’il n’existe aucune trace de leur envoi à l’ERFMNI malgré les différents documents fournis. 

Au nombre des requêtes, les officiers réclament « l’entrée en possession de leurs diplômes séquestrés depuis déjà 7 mois par l’administration de l’ERFMNI pour cause de non paiement de 2 ans d’hébergement au sein du campus et l’intégration des 36 officiers conformément aux dispositions prévues par la loi en ce qui concerne le personnel navigant au Gabon après l’obtention du concours d’Etat ». Autant d’éléments pour lesquels sont derniers sont toujours en attente d’une réponse et des pistes de solutions de la part des autorités. 

Du côté des autorités, silence radio et aucune communication n’a pour l’heure été faite afin de situer les officiers avec un statut paramilitaire en attente depuis 7 mois. Ces  pères et mères de famille n’attendent plus de Rose Christiane Ossouka Raponda que des réponses idoines à leur situation de précarité. Elle, qui s’est engagée lors de son discours de politique générale à lutter contre la pauvreté et les indifférences sociales. Gageons que la situation connaisse son épilogue et que la régularisation de ces 36 officiers soit effectuée par les ministères concernés. Cet énième mouvement remet sur la table les nombreux problèmes connus par le ministre des Transports et dont Brice Constant Paillat ne semble visiblement pas s’en préoccuper.

Andy Marvine Nze
Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Global Media Time Gif
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x