mercredi,28 octobre 2020
Accueil A La Une Gabon: 30 000 emplois en 3 ans, nouveau jet de poudre de...

Gabon: 30 000 emplois en 3 ans, nouveau jet de poudre de perlimpinpin du gouvernement

A travers sa stratégie triennale couvrant la période 2017-2019, le gouvernement entendait d’une part « impulser une dynamique nouvelle à la mise en œuvre du PSGE », mais aussi conduire une politique de changement. Si changement il y a bien eu notamment au regard de l’augmentation de l’encours de la dette publique, des 30 000 emplois « promis » et espérés par les Gabonais, seuls 4 000 ont été créés. Le reste n’a finalement été qu’un nouveau jet de poudre de perlimpinpin. 

La mission semblait risquée et l’objectif quasiment impossible à atteindre. Néanmoins, en initiant son Plan de relance de l’économie (PRE) 2017-2019 aux allures de projet de société, le gouvernement s’est attaqué à une problématique qui touche la majorité de la population, notamment les jeunes, à savoir : l’emploi. 

En effet, en promettant la création de pas moins de 30 000 emplois dans le secteur privé entre 2017 et 2019, en raison de 10 000 par an, le gouvernement ne semble pas avoir pris en compte un certain nombre de variables liées essentiellement au niveau élevé de l’encours de la dette publique notamment la dette intérieure, mais aussi de la faible diversification de la base productive. 

De ce fait, cet objectif prioritaire du PRE qui courrait sur trois ans, n’avait que peu de chances d’être atteint. Pour preuve, en 2019, malgré une légère hausse du nombre d’emplois privés, le nombre total d’emplois au niveau national est en berne. Le taux de chômage demeure relativement élevé à 29%, les jeunes de 15-24 ans étant les plus touchés avec 46% d’après plusieurs organismes multilatéraux dont le Programme des nations unis pour le développement (PNUD) et la Banque mondiale.

Si la réussite de Gabon Special Economic Zone (GSEZ) qui est aujourd’hui le premier employeur et investisseur privé du pays est salutaire avec plus de 4 000 emplois créés dont 1 450 pour la seule année 2018, la situation de l’emploi au Gabon demeure précaire. Quand on sait que l’Etat reste le premier pourvoyeur d’emplois du pays avec plus de 97 000 agents publics, on peut se questionner sur la volonté et surtout les possibilités qui s’offrent au gouvernement en termes d’employabilité au regard de la situation économique actuelle. 

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion