jeudi,1 octobre 2020
Accueil A La Une Gabon: 25 députés PDG sanctionnés pour avoir voté contre la dépénalisation de...

Gabon: 25 députés PDG sanctionnés pour avoir voté contre la dépénalisation de l’homosexualité

L’onde de choc qui a suivi le vote du retrait de l’alinéa 5 de l’ancien article 402 de la loi n°042/01 du 5 juillet 2019 portant Code pénal incriminant les rapports sexuels entre deux personnes de même sexe n’a pas fini de susciter de conséquence au sein du landerneau politique gabonaise. La preuve avec la sanction infligée par le Parti démocratique gabonais (PDG) à une vingtaine de ses députés et sénateurs à la suite de la « divergence des suffrages exprimés lors du vote de la loi susmentionnée ».  

C’est par décision N°002/PDG/SE/CPD portant sanctions des Camarades suite au vote d’adoption par l’Assemblée nationale de la loi N°006/2020 du 30 Juin 2020, portant modification du Code pénal, que la Commission permanente de discipline (CPD) du Parti démocratique gabonais, au pouvoir a acté la sanctionnant de 25 députés et sénateurs. Une décision consécutive semble-t-il au non respect des directives émisent par cette formation politique lors du vote portant sur la modification du Code pénal. 

Selon le rapport d’audition de ces parlementaires, ces derniers se seraient illustrés par « un vote dissident », lors de la plénière portant sur la modification du Code pénal et plus particulièrement l’aspect portant sur la dépénalisation de l’homosexualité actée par le retrait de l’alinéa 5 de l’ancien article 402 de la loi n°042/01 du 5 juillet 2019 portant Code pénal. Motif, la Commission permanente de discipline a constaté « une absence de concertation au sein du groupe Parlementaire PDG à l’Assemblée Nationale »

Toute chose qui selon le « Parti de masse » aurait conduit à « une confusion dans les débats lors des plénières d’adoption et suscité une polémique stérile dans l’opinion ». A cet effet, le Parti d’Ali Bongo Ondimba a exhorté l’ensemble de ces parlementaires  « à un retour aux fondamentaux » notamment en matière de discipline

A cet effet, elle ladite commission a décidé d’adresser un avertissement, qui constitue le bas de l’échelle des sanctions au PDG, aux députés et sénateurs Alain Simplice Boungoueres, Guy Bertrand Mapangou; Régis Immongault; Blaise Louembe; Martin Fidèle Magnaga; Idriss Ngari; Flavien Nziengui Nzoundou; Josué Mbadinga; Charles Otando; Albert Richard Royembo; Alphonse Nziengui; Malika Bongo Ondimba; Irène Lissenguet épouse Lindzondzo; Jean Bosco Ndjeunga, David Ella Mintsa; Romain Mikanga Semba; Pacôme Moubelet Moubeya; Barnabé Indoumou Mamboungou, Severin Ndong Ekomie, Louis Elvis Engozogo; Léonard Andjembe et Philibert Ngayipe. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Street 103 Gabon Gmt

padding-top : 20px;