Gabon: 24 octobre-24 décembre, déjà deux mois sans Ali Bongo

Ali Bongo Onfdimba © D.R

Malgré la posture rassurante adoptée par le gouvernement et la présidence de la République, l’absence prolongée du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba continue d’être au centre des interrogations au sein de l’opinion. L’incertitude semble encore plus pressante après la diffusion quelque peu trouble de photos et videos mais aussi par l’omerta que semble désormais avoir adoptée les plus hautes autorités.

GABON LIBREVILLE

Voilà bientôt deux mois jour pour jour que le locataire du Palais du Bord de mer n’est pas apparu publiquement. Après une hospitalisation à l’hôpital King Faisal de Riyad en Arabie Saoudite, ce dernier, selon les informations officielles corroborées par les images d’une visite de certaines personnalités de premier plan du pays, se trouverait à Rabat au Maroc pour « une rééducation et une convalescence ». Sauf que depuis lors, aucun message personnel d’Ali Bongo Ondimba n’a pas été délivré à l’endroit du peuple.

Certains tenants du pouvoir soutiennent depuis plusieurs jours que concernant le traditionnel discours à la Nation du 31 décembre, le chef de l’Etat n’aurait pas obligation de s’adresser aux Gabonais. Toute chose qui conforte encore un peu plus l’idée largement relayée sur les réseaux sociaux d’une incapacité d’Ali Bongo Ondimba à assumer sa charge comme le soutient l’opposition.  

Audelà de ces multiples tentatives de pallier l’absence du locataire du palais Rénovation, la confusion continue de  régner autour de son retour les populations gabonaises étant désormais dans l’expectative, alors que le doute s’installe sur les personnalités qui assurent la gestion du pays.

Laissez votre commentaire