mercredi,18 mai 2022
AccueilDerniers articlesGabon: 220 élèves du CES Raymond Boukat orientés vers l'école publique de...

Gabon: 220 élèves du CES Raymond Boukat orientés vers l’école publique de Damas !

Ecouter cet article

C’est par le biais d’un communiqué de presse parvenu à la rédaction de Gabon Media Time (GMT) que le Ministre de l’Education nationale a fait le point sur la situation des élèves jadis maintenus à la maison pour insuffisance de places assises au Collège d’enseignement secondaire (CES) Raymond Boukat. Occasion pour le Pr. Patrick Mouguiama-Daouda, d’annoncer, qu’à ce jour, ce sont 220 élèves qui auraient été orientés vers l’Ecole publique de Damas précisément dans 5 salles de classe.

Quelques heures seulement après la publication d’un article sur la situation préoccupante de 600 jeunes élèves dans l’impossibilité de débuter les cours faute de structures d’accueil, le Ministère de l’Education nationale a tenu à en donner plus d’éclaircissements. En effet, le membre du gouvernement a révélé qu’un « Bureau d’enregistrement, des élèves orientés au CES Raymond Boukat, au Complexe scolaire d’Awendjé et dans d’autres nouveaux établissements, avait été ouvert au sein du Ministère à cet effet », est-il indiqué dans ledit communiqué.

Par ailleurs, le Pr. Patrick Mouguiama-Daouda a annoncé qu’en date, « 220 élèves ont procédé à leur inscription pour ceux ayant obtenu l’entrée en 6 ème ». Pour le ministre de tutelle, « ces 220 élèves sont répartis dans 5 salles de classe disponibles, dans des créneaux horaires sans risque de perturbation du cycle primaire, à l’école publique de Damas », est-il précisé. Une information qui, on l’espère, saura apaiser les cœurs des parents encore anxieux quant au sort qui est réservé à leurs progénitures.

Seulement, ces parents et partenaires sociaux demeurent sceptiques quant aux modes de gestion de ces cas dans un établissement d’enseignement primaire où seules 5 salles de classes leur sont accessibles. Le ministère a-t-il défini un cadre spécifique à ces cas qui semblent démarrer les cours avec quelques semaines de retard? C’est la question qui taraude les esprits de plus d’un. Des zones d’ombre qui n’ont pas été balayées par le membre du gouvernement qui gagnerait à donner des gages solides aux apprenants et à leurs tuteurs. Pour l’heure, les 220 apprenants seraient dans 5 classes de 48 élèves chacune.

Lyonnel Mbeng Essone
Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Global Media Time Gif
Enami Shop