Gabon: 2019 entre «retour à la croissance du secteur de l’assurance et prise en compte de la relation client»

Les membres de la Fédération gabonaise des sociétés d’assurances lors de l'assemblée générale © GMT

La Fédération gabonaise des sociétés d’assurances (Fegasa) a tenu ce mardi 21 mai 2019 à son siège sis au centre ville, l’assemblée générale avec tous ses membres. Il était question lors de cette reunion de faire le point des activités de cette organisation, de l’examen des comptes arrêtés au 31 décembre 2018 ainsi que l’examen du budget prévisionnel de l’exercice 2019 sans oublier les perspectives.



Selon les conclusions du rapport annuel de la Fegasa, le chiffre d’affaire du marché gabonais 4ème marché de la CIMA est en retrait de – 6.66%. Les sociétés d’Assurances de ce marché ont collecté  98 milliards de Fcfa de primes en 2018 contre 105 milliards de Fcfa en 2017.

L’Assemblée Générale a approuvé le budget 2019 et fixée en ressources 253 millions de produits, en  hausse de 3,20%, avec des charges de 210 millions correspondant ainsi à une hausse de 3%. Cette augmentation se justifie par  l’organisation en 2020 de la 44ème édition de la Fédération des sociétés d’assurance de droit national africaines (Fanaf) par le Gabon.

Sur un tout autre plan, les membres de cette organisation ont eu l’occasion d’examiner la question épineuse de la pression fiscale qui s’exerce sur le secteur via la direction de la concurrence, le direction des impôts et la commission nationale de protection des données personnelles, qui selon le président de la Fegasa Andrew Gwodog devrait nécessité un assouplissement de la part des autorités.  

Par ailleurs, l’assemblée générale a été également l’occasion pour les assureurs de discuter de la mise en place du fond de garantie automobile avec la Direction nationale des assurances, ou encore de la convention d’indemnisation directe entre assureurs, « ceci pour améliorer notre relation avec les assurés visant à accélérer le règlement des sinistres, la formation du personnel en assurance afin de booster cette branche ».

« Au cours de cette rencontre annuelle nous avons examiné puis adopté les comptes arrêtés au 31 décembre 2018, la proposition de budget prévisionnel de l’exercice 2019, et  le budget Fanaf 2020. Nous avons également abordé les points relatifs à la cession légale CICA-Ré, la nouvelle règlementation des changes COBAC/ BEAC ainsi que le plan d’action 2019-2020 », a indiqué le président de la Fegasa.

Laissez votre commentaire