Gabon: 200 conteneurs retrouvés au port d’Owendo mais toujours des interrogations

Le procureur de la République près le tribunal de première instance de Libreville Olivier N’zahou © Gabonreview

Suite à la disparition fin avril sur le Port d’Owendo de 353 containers de Kevazingo, le procureur de la République près le tribunal de première instance de Libreville Olivier N’zahou a animé un point de presse ce 13 mai au Palais de justice de Libreville. Il était question lors de cette rencontre avec la presse nationale et internationale d’édifier l’opinion sur les premiers éléments d’enquête concernant cette affaire rocambolesque qui a mis en lumière la mafia qui règne autour de l’exploitation de cette essence totalement protégée.



Comme s’attendait l’opinion sur cette affaire qui a fait la une de l’actualité, Olivier N’zahou a révélé qu’après investigation et interpellations, ils ressort bien que des « agents des eaux et forêts et des Douanes ont activement et passivement favorisé la disparition desdits conteneurs ». Ainsi, il a annoncé que 200 des 353 conteneurs disparus ont été localisés par les officiers de police judiciaire en charge de l’enquête dont 71 sur le site d’entreposage de la Sotrasgab (au port d’Owendo) tandis que 129 conteneurs étaient entreposé sur le site de la société Owendo Containers Terminal.

Une information pour le moins curieuse alors qu’on pensait que ces centaines de conteneurs étaient loin du Gabon, après la localisation de 18 d’entre eux en Chine. En parlant de la Chine d’ailleurs, le parquet de la République a indiqué que « ces conteneurs ont été apportés, respectivement par les nommés Zhu Kongfu et Amy Zang aux fins d’exportation non autorisée avec l’action complice de certaines autorités administratives du pays ».

« Il ressort en outre des mêmes investigations que toutes ces personnes ont posé des actes pour le compte du nommé François Wu, de son vrai non Wu Jufeng, de nationalité chinoise, représentant de la société 3C Transit, pièce maîtresse du réseau de trafiquant de Kevazingo au port d’Owendo. Activement recherché », a annoncé Olivier N’zahou.

Laissez votre commentaire