mardi,22 septembre 2020
Accueil Derniers articles Gabon: 2 tours jumelles, le projet dément à 50 milliards de la...

Gabon: 2 tours jumelles, le projet dément à 50 milliards de la CNSS 

Contrat à plus de 50 milliards de Fcfa, marché de gré à gré passé avec l’entreprise chinoise China Africa Star Group, plus de 4,3 milliards de Fcfa décaissés pour les études et une simple maquette visible sur place, tel est pour l’instant le bilan du projet des tours jumelles de la Caisse nationale de Sécurité Sociale (CNSS). Malgré ce dispositif, ce projet ambitieux mais surtout surréaliste, semble à l’instar de ces prédécesseurs, voué à l’abandon. 

Difficile d’imaginer la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) sortir de son marasme actuel sans un véritable coup de pouce de l’Etat gabonais. Tensions de trésorerie, difficultés managériales, projets onéreux et opportun, plus de 400 milliards de Fcfa de créances en souffrance, la situation est plus que calamiteuse. 

Néanmoins, il semblerait qu’au delà de tous ces facteurs endogènes et exogènes, cette entité semble victime de ses propres turpitudes. En effet, à l’analyse du rapport d’audit fourni et élaboré par le cabinet Natray, on se rend compte que plusieurs projets immobiliers ont plombé sa trésorerie. 

Parmi eux, le projet surréaliste des tours jumelles. Estimé à 50,591 milliards de Fcfa, ce projet qui n’a fait l’objet d’aucun appel d’offre et dont le contrat a été signé sur un marché de gré à gré avec l’entreprise chinoise China Africa Star Group, a déjà bénéficié d’un décaissement de 4,3 milliards de Fcfa pour des études. 

Or, à l’arrêt depuis plus de deux ans, il semble abandonné faute de moyens. Sachant que la même CNSS avait déjà lancé de grands travaux pour son siège social à 21 milliards de Fcfa, mais aussi les logements d’Okolassi Ville et le siège de Port gentil à 5,9 milliards de Fcfa entre autres, on se demande comment elle a pu dans le même temps envisager la construction de ces tours jumelles.

Contrainte de solliciter l’aide des banques privées afin de pouvoir effectuer le paiement des pensions faute d’user de ces différents moyens de coercition pour récupérer une partie de ses créances en souffrance, la CNSS est aujourd’hui au bord du gouffre financièrement. A l’heure actuelle, il lui faudrait pas moins de 50 milliards de Fcfa pour se relancer, somme quasi impossible à décaisser pour l’Etat au regard du contexte socio-économique. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Street 103 Gabon Gmt