lundi,25 janvier 2021
Accueil Derniers articles Gabon 1ère: par manque de moyens de production la chaîne se rabat...

Gabon 1ère: par manque de moyens de production la chaîne se rabat sur les Lifeuses

Depuis le 30 décembre 2020, les téléspectateurs de la chaîne de télévision publique Gabon 1ère, ont été surpris de découvrir le teaser annonçant la diffusion imminente de la téléréalité ivoirienne « Les Lifeuses ». Une annonce qui n’a pas manqué de susciter des critiques au sein de l’opinion qui fustige « l’incapacité » du groupe Gabon Télévision à proposer ses propres programmes de divertissement, préférant se rabattre sur des productions étrangères. Des productions qui selon la direction générale du groupe audiovisuel, reviendraient moins chères comparées aux productions locales. 

Les Lifeuses, programme de divertissement ivoirien mettant en lumière la « vraie fausse » vie de quatre jeunes femmes bien connues du showbiz africain, fera désormais partie de la programmation de la principale chaîne de télévision du pays, Gabon 1ère. C’est en tout cas l’annonce faite le 30 décembre dernier sur la page Facebook du Groupe Gabon Télévisionsi. 

Si cette initiative cadre avec les ambitions du principal groupe audiovisuel de proposer à son public des programmes plus attractifs, comme l’avait indiqué Ali Reynald Radjoumba, lors de son investiture à la tête du groupe le 13 octobre 2020, qui promettait l’avènement de nouveaux programmes basée sur « l’écoute des téléspectateurs afin de répondre efficacement à leurs besoins, désirs et attentes », il faut dire que le choix de ce programme particulier ne cadre pas avec les attentes du public gabonais. 

Pas très bien accueilli de la part des téléspectateurs, ces derniers fustigent « la promotion des programmes étrangers sur une chaîne nationale publique », au détriment d’une production locale, à l’instar de My Fantastik Life, proposé et interdite de diffusion sur Gabon Première en 2018. 

Mais il faut dire aussi que l’adoption des programmes étrangers fait suite à une carence de moyens permettant d’acheter des productions locales. Joint au téléphone par Gabon Media Time, le directeur général du groupe Gabon Télévisons, Ali Reynald Radjoumba, a relevé que l’absence des programmes gabonais sur la chaîne de télévision publique s’explique par le manque de proposition des acteurs du secteur, mais aussi le coût élevé des rares productions mises sur le marché. Selon Ali Reynald Radjoumba, la diffusion du programme Les Lifeuses, est consécutive à « un partenariat avec échange de marchandise ».

Laissez votre commentaire

Bestheinfusion