Gabon: la 1ère édition des Rencontres nationales du tourisme sous le signe du développement du secteur

Les acteurs du tourisme gabonais se réunissent autour des questions stratégiques touchant le secteur. C’est à l’occasion des rencontres nationales du tourisme qui ont débuté ce 9 juillet et qui se poursuivent jusqu’au 13 juillet 2019. Cinq jours durant, diverses questions seront abordées en vue d’élaborer la stratégie nationale du tourisme du Gabon

 C’est le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale qui a lancé, ce 9 juillet 2019, les premières rencontres nationales du tourisme sur le thème « Quelle stratégie pour développer l’industrie du tourisme au Gabon ? », en présence du ministre des Transports et du Tourisme Justin Ndoundangoye et des acteurs du secteur. L’événement prévu s’étaler sur cinq jours permettra aux participants d’élaborer une stratégie nationale du tourisme.

 Pour Julien Nkoghe Bekale, les rencontres nationales du tourisme revêtent un double objectif. Il s’agit tout d’abord de « marquer la volonté politique du président de la République, chef de l’Etat, S.E. Ali Bngo Ondimba et du gouvernement de développer le secteur touristique et son environnement institutionnel ». Ce qui signifie que le gouvernement compte s’investir afin de créer un cadre propice au développement de ce secteur négligé.

 Le deuxième objectif est celui visant à intégrer les populations dans la vision de l’Etat. Selon le Premier ministre, il s’agit de « faire prendre conscience à nos compatriotes et aux visiteurs des énormes potentialités touristiques dont regorge le Gabon ». Une vision que partage Justin Ndoundangoye qui a promis faire du tourisme un axe important de la diversification de l’économie gabonaise afin de permettre une impulsion forte de l’activité autour de ce secteur et l’amélioration de l’attractivité de la destination Gabon.

 Comme prévu lors des travaux préparatoires plusieurs ateliers sont prévus. Ils tournent autour de 5 principales thématiques, à savoir la gouvernance et le cadre juridique ; les infrastructures, l’aménagement et le foncier ; les besoins en investissement et les modalités de financement ; la formation aux métiers du tourisme et enfin l’offre touristique et la promotion de la destination Gabon.

Pour cette première édition, les organisateurs ont tenu à inviter quelques pays dont le tourisme contribue à une échelle satisfaisante au PIB. Ainsi, les acteurs du secteur touristique des Seychelles, de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso et du Sénégal partageront leur expérience du développement du tourisme.

Laissez votre commentaire