vendredi,30 octobre 2020
Accueil A La Une Gabon : 16 milliards pour l'amélioration de l'offre de santé en...

Gabon : 16 milliards pour l’amélioration de l’offre de santé en 2020

Dans son discours de politique générale prononcé devant la représentation nationale afin d’obtenir des élus un nouveau vote de confiance, le Premier ministre, pour séduire, a annoncé un projet dit des actions prioritaires à effet visible et immédiat au sein duquel il a énuméré les axes devant bénéficier d’actions dans les plus brefs délais. Outre l’éducation, les transports, et la route, la santé sujette à polémique ces derniers temps, devrait elle aussi bénéficier d’une enveloppe pour améliorer certains de ces pans.  

Exit la Task Force sur la santé, du nom de cette réflexion entre le gouvernement et les professionnels de Santé, dont les conclusions avaient donné lieu à une chaude empoignade entre le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale et le syndicat des médecins fonctionnaires du Gabon (Symefoga), le numéro 2 gabonais vient d’annoncer dans ces « actions prioritaires à effet visible et immédiat » le décaissement d’une enveloppe afin d’apporter un peu d’oxygène au secteur santé. 

Cette annonce a été faite par Julien Nkoghe Bekale devant les élus nationaux, « au niveau de la santé publique, sur les instructions précises et insistantes du Président de la République, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, le Gouvernement prévoit 16 milliards de francs CFA pour l’amélioration de l’offre de service  de santé » a t- il annoncé.  Cette décision sera effective « en attendant l’adoption des résolutions de la Task-force sur la santé, le Gouvernement portera une attention particulière sur l’amélioration des services d’accueil des malades aux urgences » a t- il précisé.  


Outre ces objectifs, le gouvernement prévoit via cette mesure, «parallèlement à la prise en charge des malades dans les services des urgences, notamment lorsque le pronostic vital est engagé, de veiller à la disponibilité des médicaments de qualité dans les structures sanitaires » en attendant les résolutions de la Task Force qui ont estimé, rappelonsle coût de redressement du secteur à pas moins de 192 milliards de FCFA, dont 40%, soit 76,8 milliards de FCFA, consacrés uniquement au paiement des primes et salaires, et seulement 2%, soit 4 milliards de FCFA pour l’approvisionnement en médicaments.

Laissez votre commentaire

Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion