Gabon: 15 mois sans salaire pour les employés de Geant Motors

Gabon Gabonmediatime 14 (12)
Les employés de Geant Motors dans la tourmente depuis plus de un an © GMT

C’est une bien triste situation que celle que traversent les agents de Geant Motors, concessionnaire agréé des marques américaines Chevrolet et Cadillac. Privés de salaire depuis plus de 15 mois sans aucune explication, les employés de cette structure au capital de 500 millions de Fcfa, se retrouvent aujourd’hui à la rue. 



Voilà une situation qui devrait écorner un peu plus l’image du patronat gabonais. Après des années de bons et loyaux services, les employés de Geant Motors, concessionnaire spécialisé dans la commercialisation en exclusivité des marques Chevrolet, Cadillac, Opel ou encore Honda, se retrouvent aujourd’hui plongés dans le désarroi. 

En effet, privés de salaires depuis plus de 15 mois, les employés de cette structure fondée en 1994 et au capital de 500 000 000 Fcfa, se retrouvent sans salaires, pis sans explications ni même un regard de la part de leur direction actuellement pilotée curieusement par le directeur administratif et financier  Moukoueke Josiane et le directeur des opérations Dabou Issa. Contraints de multiplier les sit-ins devant les locaux de cette société qu’ils ont contribué à bâtir, ces pères de famille dont la situation est devenue plus que chaotique, ne savent plus à quel saint se vouer. 

Présentes sur les lieux, nos équipes n’ont pu que constater l’amertume se lisant sur les visages hagards de ces travailleurs spoliés. L’un d’entres eux nous confia d’ailleurs non sans une pointe d’émotion, « la direction ne fait pas cas de nos revendications. Mettez vous à notre place. Des pères et des mères de famille n’ont plus de quoi subvenir à leurs besoins, certains ont été chassés des maisons sans oublier que leurs enfants ne peuvent plus poursuivre les études ».

En grève illimitée depuis un peu plus de deux mois, ses agents se retrouvent donc contraints de multiplier les mouvements d’humeur pour tenter de se faire entendre. Insensible à leur situation, la direction n’hésite pas user de méthodes peu recommandables pour poursuivre ses activités, au grand dam des employés livrés à eux mêmes. 

Laissez votre commentaire