samedi,19 juin 2021
GIF-Enami Shop_GMT-v3
AccueilA La UneGabon: 140 000 Gabonais menacés de chômage dans le secteur restaurant-hôtellerie et...

Gabon: 140 000 Gabonais menacés de chômage dans le secteur restaurant-hôtellerie et tourisme

Ce sont près de 140 000 Gabonais de la branche restauration-hôtellerie et tourisme qui devraient bientôt être au chômage. L’information a été rendue publique par Jean Claude Ngoma, porte-parole du Club Tourisme de Libreville (CTL) lors de sa dernière sortie médiatique où les acteurs dudit secteur ont exprimé leurs inquiétudes sur leur avenir.

C’est à l’occasion d’un point de presse récemment tenu que le Club tourisme de Libreville (CTL) a décidé de sortir de sa réserve. En effet , Jean Claude Ngoma, porte-parole du CTL et ses collègues ont tenu à donner leur point de vue sur les nouvelles mesures gouvernementales prises dans le cadre de l’intensification de la lutte contre la propagation de la Covid-19. A ce propos, les professionnels de la branche restauration-hôtellerie et tourisme se sont montrés anxieux quant au sort qui leur est réservé par l’équipe gouvernementale conduite par Rose Christiane Ossouka Raponda, Premier ministre.

Révélant que les secteurs susmentionnés emploient 140.000 Gabonais, le CTL craint que ces derniers finissent sans emplois d’ici peu. « Si les mesures de tests clients pour accéder aux restaurants restent en l’état, c’est la mort assurée de nos commerces », a martelé Jean Claude Ngoma, porte-parole du Club tourisme de Libreville. Une crainte légitime puisque depuis le mois de mars 2020, ce sont pas moins de 20.000 Gabonais qui sont désormais sans activité professionnelle et donc, sans revenus pour gérer leurs ménages.

Par conséquent, les membres du CTL ont proposé au gouvernement de revenir aux mesures d’assouplissement adoptées en fin d’année écoulée. « Nous demandons l’ouverture de nos établissements avec les mesures édictées lors du déconfinement. À savoir : la distanciation, le port du masque, l’utilisation du gel hydroalcoolique et la prise de température à l’entrée des établissements. Si les mesures de tests clients restent en l’état, c’est la mort assurée de nos commerces », Jean Claude Ngoma, porte-parole du Club Tourisme de Libreville (CTL).

 Le gouvernement est donc attendu à la table de négociations pour trouver une issue ajustable selon les secteurs. Pour information, Le CTL est une plateforme associative qui regroupe environ 70 opérateurs économiques de l’hôtellerie, de la restauration, des bars, des agences de voyages et de tourisme, des compagnies aériennes, des établissements de nuit et de l’événementiel. Autant dire que leur représentativité est un indicateur pertinent sur le ressenti réel des acteurs économiques de cette branche.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Publicité Sunu Assurances Refresh Airtel Prevoyance