vendredi,3 décembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon : 14 ans de prison pour avoir volé et violé une...

Gabon : 14 ans de prison pour avoir volé et violé une femme à Dragages

Ecouter cet article

Elvis Moandondo Azéong a récemment été reconnu coupable de vol qualifié et condamné à 14 ans d’emprisonnement par la Cour criminelle ordinaire de Libreville la semaine écoulée. Ce Gabonais d’à peine 29 ans aurait, avec la complicité d’un de ses amis introuvable à ce jour, agressé sexuellement une femme de nationalité camerounaise non loin de son domicile à Dragages avant d’emporter avec eux, ses effets et une somme de 140.000 Fcfa contenue dans le sac de la victime. 

Les mauvaises compagnies ruinent les bonnes habitudes. Elvis Moandondo Azéong l’a appris à ses dépens depuis qu’il est écroué à la prison centrale de Libreville. En effet, dans la nuit du 10 décembre 2012 ce dernier et son acolyte de toujours, un certain Marco qui a disparu de la circulation depuis, se seraient rendus coupables du crime de vol qualifié sur une femme à Dragages. Selon notre confrère de L’Union, aux environs de 2 heures du matin, la dame revenait de ses activités associatives lorsqu’elle rencontre deux jeunes hommes munis de couteaux de cuisine. Après intimidation, les deux délinquants parviendront à la violer sans protection avant de lui soutirer ses biens dont la somme de 140.000 Fcfa.

Une fois, ses bourreaux en fuite, la dame se précipite et rentre chez elle où elle ira révéler son dur épisode à ses enfants et son mari. Ensemble ils auraient décidé d’aller déposer plainte à la brigade de la gendarmerie Nord de Libreville. L’enquête ouverte à cette occasion va conduire à l’interpellation d’un suspect répondant au nom d‘Elvis Moandondo Azéong. Lors de son arrestation à son domicile, les limiers découvrent des effets de la victime ainsi que du cannabis. Dos au mur, le jeune homme d’à peine 20 ans passe aux aveux tout en indiquant que c’est son ami d’enfance Marco qui aurait motivé son geste en montant le guet-apens.  

Inculpé tout seul pour vol qualifié et placé en détention préventive la même année, le jeune braqueur-violeur était appelé à la barre pour comparaître. Devant les jurés, sa victime et sa famille, Elvis Moandondo Azéong réitère ses aveux bien qu’il nie avoir eu à recourir à la violence. Le maître des poursuites a pour sa part rappelé au mis en cause la gravité de son geste non sans requérir la peine de prison à vie contre ce dernier. 

Une demande exagérée pour la défense qui a sollicité des circonstances atténuantes vu qu’au moment des faits, l’inculpé n’avait que 20 ans donc vivement mineur. tenant compte de cette requête d’assouplissement de peine, la Cour a reconnu coupable Elvis Moandondo Azéong mais ne  l’a condamné qu’à 14 ans de prison. Écroué depuis 8 ans ce dernier sortira en 2026.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop