Gabon: 115 milliards de Fcfa de la Banque Mondiale pour le PRE

© D.R

Annoncé fin décembre en marge d’une kyrielle de recommandations visant entre autres, à améliorer la gouvernance et la gestion budgétaire, le prêt de 200 millions de dollars de la Banque mondiale vient d’être octroyé. Ainsi, l’institution financière internationale, souhaite donner un coup de pouce au Plan de relance de l’économie (PRE) initié il y a deux ans.



Avec pour principal objectif d’assainir les finances publiques et de favoriser la diversification de l’économie, le Plan de relance de l’Économie (PRE) reste encore loin des attentes. C’est donc en vue de lui donner un souffle, que la Banque mondiale vient d’accorder à l’État gabonais un prêt de 200 millions de dollars (115 milliards de Fcfa).

En effet, seconde tranche d’une série de deux financements, visant à appuyer les politiques de développement en matière de consolidation budgétaire et de croissance inclusive, ce prêt s’inscrit dans la droite ligne des mesures visant à aider les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) à atténuer les effets de la récente crise conjoncturelle.  

Présenté comme le « Plan Marshall » devant sortir l’économie gabonaise de sa catharsis, le PRE qui se trouve être aligné aux recommandations du PSGE, peine néanmoins à fournir des résultats probants. Ce financement apparaît donc comme un moyen pour le gouvernement, d’accentuer les investissements prioritaires à moyen terme.

Si les difficultés liées au traitement et au remboursement de la dette publique (qui ne cesse d’augmenter) restent un sujet préoccupant, ce prêt souligne le fait que le Gabon demeure solvable auprès des principaux bailleurs de fonds. A charge donc au gouvernement, d’agencer les réformes et les politiques en vue d’harmoniser la gouvernance.

Laissez votre commentaire