mardi,28 septembre 2021
AccueilA La UneGabon: un appui du PNUD d'une valeur de 700 000 dollars pour...

Gabon: un appui du PNUD d’une valeur de 700 000 dollars pour soutenir le CNPAT

Ecouter cet article

C’est dans le cadre de l’appui aux politiques publiques que Francis James, représentant résident du Programme des nations unies pour le développement (PNUD), a procédé le lundi 9 août dernier, à la remise d’un important don au Conseil national du Plan d’accélération de la transformation (PAT) sis à Montagne-sainte. Évaluée à 700.000 dollars, ladite donation vise à soutenir la mise à jour dudit plan en améliorant les conditions de travail des personnes ressources mais aussi en supportant les charges inhérentes à l’appui technique sur des thématiques urgentes. 

Le Conseil national du Plan d’accélération de la transformation vient de connaître un coup de neuf. En effet, au cours d’une cérémonie organisée le lundi 9 août 2021, Yves Sylvain Moussavou Boussougou et Francis James, respectivement Secrétaire exécutif du PAT et représentant résident du Programme des nations unies pour le développement, ont acté cet accompagnement à la mise en branle de cet outil devant rendre opérationnelle l’exécution du PAT 2021-2023.

A cet effet, Yves Sylvain Moussavou Boussougou a fait le point sur le don de l’organe onusien envers le Gabon. « Il s’agit d’un don en équipements et en termes d’expertise. Mais aussi, d’études diverses en lien avec la santé, l’éducation et tous les secteurs d’activité », a-t-il précisé. Non sans préciser que cette donation ne se limite pas à l’appui matériel.  Il emporte l’accompagnement intellectuel. Selon le secrétaire exécutif du PAT, ce geste traduit la convergence des actions entreprises par le Gabon avec les objectifs de développement durable (ODD). 

Pour sa part, Francis James a rappelé l’enjeu de l’action solidaire envers notre pays.«  Nous aidons le Gabon dans sa croissance économique. Nous soutenons la mise en œuvre des actions visant à optimiser l’économie. Ce don d’une valeur de 700.000 dollars consiste à renforcer les capacités en équipements bureautiques, informatiques et logistiques. Il intègre aussi la prise en charge du paiement des honoraires des consultants sur des thématiques urgentes », a-t-il conclu. Il s’agit entre autres de la réforme des curricula dans le secteur de l’éducation et les prestations sociales pour renforcer les capacités de la CNAMGS. 

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop