dimanche,19 septembre 2021
AccueilA La UneGabon: 061000193, le numéro WhatsApp pour dénoncer les abus de commerçants à...

Gabon: 061000193, le numéro WhatsApp pour dénoncer les abus de commerçants à la DGCC

Ecouter cet article

Dans le cadre de la campagne de lutte contre la cherté de la vie au Gabon, la Direction générale de la concurrence et de la consommation (DGCC), a mis à la disposition des consommateurs un numéro WhatsApp 061.00.01.93 ainsi qu’un numéro vert 8085. Ces plateformes d’écoute visent à permettre la dénonciation des commerçants « véreux » qui , au mépris de la réglementation en vigueur, s’évertuent à faire fluctuer les prix qui alourdissent insidieusement les charges des ménages.

Engagée dans la lutte contre la hausse de prix, la Direction générale de la concurrence et de la consommation mise dorénavant sur une stratégie de proximité avec les consommateurs. En effet, consciente des difficultés auxquelles font face les ménages au quotidien, l’établissement public dirigé par Luther Steeven Abouna Yangui vient de mettre en place un numéro WhatsApp 061 00 01 93 donnant la possibilité à tout individu sur le territoire national de mettre à nu tout commerçant véreux et ce, 24h/24.

Dans cette même lancée, un numéro vert 8085 existant sur le site web de la DGCC, a déjà permis la descente sur le terrain de plusieurs agents. Laquelle a consisté à sensibiliser mais aussi à sanctionner, par des amendes, les tenanciers d’épiceries et autres établissements agroalimentaires qui ne respectent pas la marge d’augmentation conformément aux règles de concurrence en vigueur en République Gabonaise .

Ainsi, il est recommandé aux populations ayant subi un préjudice quel qu’il soit de fournir les éléments détaillés pouvant permettre aux équipes de la DGCC de se déployer et d’effectuer des descentes sur le terrain aux lieux indiqués. Cette énième action ciblée de la DGCC devrait permettre d’endiguer au mieux les dérapages constatés dans la commercialisation des produits dits d’utilité primaire notamment huile de palme, riz, produits laitiers, volaille et poisson. 

Pour rappel, cette administration vise entre autres à créer les conditions de transparence dans un marché dominé par les importations des matières premières et le faible tissu industriel national. Il est à noter que tout citoyen a le devoir de dénonciation pour une démarche efficace et un droit de retour des produits défectueux tout en assurant son remboursement ou dédommagement. Vivement que les populations s’approprient ces modes de dénonciation.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop