Front social: vers une grève générale à la Caistab

Ismaël-Ondias-Souna © ecodafrik.com

Réuni en assemblée générale le 6 octobre 2017, le Syndicat national des agents de la Caistab (Synac) a décidé de déposer un préavis de grève générale illimitée le lundi 9 dernier, pour non-paiement de la prime de rentrée scolaire par la direction générale de l’entreprise.

En effet, entre autre griefs ayant conduit au dépôt de ce préavis, la suspension par le directeur général de la prime de rentrée scolaire octroyée à l’ensemble du personnel. «Il prend une décision lourde de conséquences au moment où les gens attendent cette prime pour préparer la rentrée scolaire de leurs enfants»; a fustigé Damas Masselé, Secrétaire général du Synac.

En pleine crise économique et financière, nombreux sont ces agents qui attendaient cette prime qui s’élève à 150.000 Fcfa mais sans aucune explication, Ismaël Ondias Souna, le Directeur de la Caistab l’a suspendu. Damas Masselé souligne : « nous sommes surpris, nous n’avons jamais été informés des problèmes pour lesquels la prime n’est pas payée, comme si c’était un mépris ».

Déplorant la démarche de la direction de la Caistab, le Secrétaire général du Syndicat national des agents de la Caistab a précisé que le préavis s’étalera sur trois jours soit jusqu’à ce mercredi 11 ocobre avant d’entamer une grève générale illimitée.

À titre de rappel, la prime de rentrée scolaire a été instaurée à la Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab) en 2012 par l’ancien directeur général, Mathias Otounga Ossibadjouo, aujourd’hui ministre des Sports, du Tourisme et des Loisirs. Son successeur, Léon Paul Ngoulakia l’avait également préservé. Contre toute attente, Ismaël Ondias Souna qui l’a suspendu en 2017 après l’avoir payé en 2016.

Laissez votre commentaire