Front social : Les agents de la municipalité de Libreville en grève générale illimitée

La crise qui touche la quasi-totalité des secteurs d’activités n’a apparemment pas épargné la mairie centrale de Libreville. Ce jeudi 05 janvier 2017, les agents de la mairie de Libreville ont entamé une grève générale illimitée.



Les agents municipaux ont observé un mouvement d’humeur dans l’enceinte de la mairie de Libreville pour manifester leur mécontentement suite aux traitements dont ils sont victimes de la part des autorités municipales à la tête desquelles se trouve Rose Christiane Ossouka.  

Selon , Nguema Christian président du syndicat des agents des municipalités du Gabon le mouvement de grève avait été suspendu en avril pour ne pas créer d’amalgame avec les élections. Aujourd’hui dit-il : « Nous revenons parce que principalement, de toutes les revendications qui ont été faites, rien n’a abouti, donc de ce fait, nous avons décidé de fermer la mairie de Libreville pour l’instant ».déclare-t-il.

Fustigeant en outre la déconsidération dont ils sont victimes qui se traduit selon lui par le caractère résiduel  des primes qu’ils perçoivent. « les agents de la mairie ne perçoivent que 15000 francs CFA comme prime de transport, 17 000 comme indemnités de logement. c’est inadmissible » dénonce-t-il tandis que   « la mairie de Libreville a enregistré entre 2014-2015, un excédent budgétaire de 13 milliards de francs CFA» affirmait devant ses collègues Nguema Christian.

Les grévistes ont ensuite entamé une marche autour de la mairie de Libreville en scandant :  « on veut nos primes »,  « Voleurs » en direction de leurs responsables administratifs et financiers.

Le mouvement d’humeur des agents va se poursuivent jusqu’à totale satisfaction de leurs revendications qui portent sur le paiement des primes de fonctions et l’effectivité de l’avancement automatique.

Laissez votre commentaire