Front social : grève à Gabon Télévision et Radio Gabon

Les agents de Gabon Télévision et Radio Gabon ont entamé vendredi 9 décembre dernier, une grève générale illimitée suite au mot d’ordre lancé au terme de l’Assemblée générale du Syndicat national des professionnels de l’audiovisuel public (Synapap), le 7 décembre 2016.

Selon Aminata Brigitte Ondo Mendogo, présidente du syndicat « le mutisme affiché par le gouvernement » est à l’origine du mouvement de grève des communicateurs. Elle explique : « Nous attendons qu’on paie nos arriérés, et que le ministre de la Fonction publique nous dise à quel niveau se situent les dossiers d’intégration des communicateurs des médias publics. Il y a également la situation des rappels sur les salaires sans lesquels nous ne pouvons pas continuer de travailler

Le Synapap entend par cette montée au créneau, attirer l’attention des autorités qui sont muettes sur les questions liées, notamment, à la situation administrative des dizaines d’agents du service public de l’audiovisuel, les difficultés matérielles à la radio et à la télévision, les arriérés de paiement des frais de production et le paiement de la prime de rendement.

Le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Alain-Claude Bilie By Nze que le syndicat pointe du doigt comme étant le destinataire du milliard de FCfa emprunté à BGFI Bank pour investir dans de nouveaux équipements et dans un nouveau plateau pour les studios de Gabon Télévision peine à trouver une issue définitive à la crise au sein de Radio et Gabon Télévision.

Laissez votre avis