Franck Ping, soupçonné d’avoir financé la campagne de son père avec de l’argent détourné

Lors de sa traditionnelle conférence de presse, qui a eu lieu dans les locaux de Gabon Télévision au Boulevard Triomphal à Libreville, Alain Claude Bilie-By-Nze, Ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, a émis des soupçons sur Franck Ping.

GABON LIBREVILLE

Un mandat d’arrêt a été lancé par Steeve Ndong, Procureur de la République, à l’encontre de Franck Ping, « poursuivi pour des faits de corruption active dans le cadre de nombreux dossiers dont celui de Syno Hydro, un dossier de rétro-commissions dont nous nous demandons si elles n’ont pas servi à financer la campagne de M. Jean Ping», a souligné le porte-parole du gouvernement.

Celui-ci s’est interrogé sur les sources de financement de Jean Ping, dont les comptes sont bloqués. « La vraie question, c’est quelqu’un dont les comptes sont bloqués, avec quoi vit-il ? Comment finance-t-il son train de vie, son quotidien ? » Il a notamment invité la presse à poser ces question à Jean Ping.

Laissez votre commentaire