vendredi,26 novembre 2021
AccueilDerniers articlesFranceville: trois élèves du Lycée Célestin Mayika exclus pour avoir simulés une...

Franceville: trois élèves du Lycée Célestin Mayika exclus pour avoir simulés une fellation

Ecouter cet article

L’onde de choc suscitée par la diffusion sur les réseaux sociaux d’une vidéo montrant des élèves du Lycée Célestin Mayika de Franceville dans la province du Haut-Ogooué qui  simulent un acte sexuel n’a pas manqué de susciter des réactions des responsables de cet établissement. Ainsi, au terme d’un conseil de discipline qui s’est tenu ce vendredi 05 novembre 2021, le proviseur dudit lycée a annoncé la décision portant exclusion définitive des protagonistes de cette vidéo. 

Devenus monnaie courante au sein des collèges et lycées, la dépravation des mœurs, la violence en milieu scolaire et le manque de déontologie n’ont cessé de croître depuis quelques années. Un fait inadmissible d’autant plus que les faits commis en uniforme scolaire entachent souvent la réputation de l’établissement auquel appartiennent les auteurs de tels actes. Confronté à ces faits, le conseil de discipline du lycée Célestin Mayika a exclu définitivement trois de ses élèves.

En effet, en milieu de semaine, l’opinion découvrait stupéfait une vidéo montrant des élèves de cet établissement s’adonner à des actes pour le moins vulgaires en l’occurrence la simulation d’une fellation. Un acte intolérable qui a amené le proviseur de cet établissement, Menguele P.  à acter l’exclusion de ces acteurs porno amateurs. 

« le conseil de discipline de ladite structure décidé: vu les règles de la déontologie scolaire, vu le règlement intérieur de la structure, vu le comportement des élèves incitant au proxénétisme, vu l’impact de la vidéo sur le plan national, voire internationale et vu le déplacement, l’information et les exigences de la D.A.P.H.O. L’exclusion définitive des élèves Ngoua Alexis, Mbani Rakia et Ntsele Benicia » peut-on lire sur le procès-verbal du Conseil de discipline. 


Une décision qui a pris effet dès la fin du conseil de discipline. Cette énième incartade d’apprenants devrait d’ailleurs de plus en plus alerter les parents d’élèves mais également les pouvoirs publics sur les comportements déviants de lycéens et collégiens qui apparemment prennent de l’ampleur en milieu scolaire.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop