samedi,22 janvier 2022
AccueilDerniers articlesFranceville: plus de 1 700 produits impropres à la consommation détruits par...

Franceville: plus de 1 700 produits impropres à la consommation détruits par la DGCC

Ecouter cet article

Le samedi 11 décembre dernier, le service provincial de la Direction générale de la concurrence et de la consommation (DGCC) du Haut-Ogooué a procédé à une opération de destruction de plus de 1 700 produits impropres à la consommation enfouis dans une fosse à la décharge publique du quartier Yéné. Une opération qui s’inscrit dans la volonté de cette entité administrative de s’assurer de la qualité des produits utilisés par les consommateurs. 

En effet, c’est après une saisine dans le cadre de contrôles de routine effectués chez plusieurs opérateurs économiques de la ville de Franceville et des investigations que les équipes de la DGCC ont réalisé la dangerosité que présentaient ces produits. Il faut dire que malgré plusieurs campagnes de sensibilisation et d’information, tous ces articles, quoique périmés, étaient toujours en vente dans de nombreux magasins de la ville de Franceville et ses environs.

Au total, ce sont plus de 200 cartons de cotis avariés, des produits contrefaits composés essentiellement de dentifrice, savon, crèmes corporels. En sa qualité de chef de service provincial de la DGCC, Guy-Roger Mbadinga a appelé les usagers à être en alerte constante. « Il faut vérifier systématiquement la date limite à la consommation inscrite sur les articles proposés à la consommation » a-t-il déclaré.

Face à ces situations qui menacent la santé publique, la Direction générale de la concurrence et de la consommation a une fois de plus appelé les consommateurs et les opérateurs économiques à plus de vigilance, assurant être toujours en alerte pour tout signalement d’acte suspect, de pratique délictueuse ou illicite dûment constatés.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop