samedi,23 octobre 2021
AccueilDerniers articlesFranceville: le 2ème adjoint au maire molesté par un commerçant libanais

Franceville: le 2ème adjoint au maire molesté par un commerçant libanais

Ecouter cet article

L’affaire a suscité un véritable tollé aussi bien auprès des populations de la ville de Franceville que sur les réseaux sociaux ce mercredi 24 février. Et pour cause, le deuxième adjoint au maire de la commune de Franceville, la capitale provinciale du Haut-Ogooué (Sud-est), Jules Ferry Ngouadjila Ndounou, a été victime de violences physiques perpétrées par un responsable de commerce de nationalité libanaise, au marché Potos.

La nouvelle s’est répandue ce mercredi 24 février comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux. Selon les informations recueillies auprès des populations la situation aurait dégénéré lorsque l’élu municipal est allé rencontrer le responsable du magasin afin de lui demander de déplacer son véhicule et permettre ainsi aux commerçantes  a l’extérieur d’écouler leurs marchandises. Une demande rejetée par le commerçant car selon lui, « cet endroit je le loue et cela va jusqu’au trottoir », aurait rétorqué  le ressortissant Libanais.

Se sentant irrité par l’insistance de son interlocuteur, l’opérateur économique aurait porté des coups au maire. S’en sont suivis des échanges de coups entre les deux hommes puis l’évacuation du maire du magasin. L’opérateur économique serait, d’après les dires de plusieurs commerçantes de la ville, coutumier de ce genre de violence. Une situation qui a créé un gros chahut au marché de Potos. 

Les commerçantes, pour montrer leur indignation face à l’acte du « Libanais », ont fait du tapage avec des chants et des objets trouvés sur place, notamment des bidons et des bouteilles. Plusieurs commerces ont été fermés craignant des débordements et des représailles.  Informés de la situation, les agents des Forces de Police et le Procureur de la République près le tribunal de Franceville se sont rendus sur les lieux pour faire le constat et tenter de calmer la population du marché de Potos très remontée et prête à en découdre avec ressortissant libanais.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop