lundi,18 octobre 2021
AccueilDerniers articlesFranceville: condamné à 5 ans pour avoir violé et enceinté son élève

Franceville: condamné à 5 ans pour avoir violé et enceinté son élève

Ecouter cet article

C’est durant la poursuite de la session foraine à la Cour criminelle de Franceville que Sylver Doris Be-Nkogho, instituteur à la trentaine révolue a été jugé pour avoir abusé sexuellement et par la même occasion, enceinté une de ses élèves alors âgée de 12 ans. Ce dernier a été jugé coupable de viol sur mineure de moins de 15 ans puis condamné à la peine de 5 ans d’emprisonnement dont 9 mois avec sursis. 

Les faits se seraient déroulés en 2017 à Boué dans la province de l’Ogooué-Ivindo. Jeune apprenante en classe de 4ème année en primaire, la fillette aurait été approchée par son enseignant. Un compatriote à peine trentenaire répondant au nom de Sylver Doris Be-Nkogho. Naïve, elle sera amenée à se rendre nuitamment chez l’instituteur qui résidait non loin de chez eux. Il en profitera pour abuser régulièrement d’elle. 

Tétanisée, elle ne trouvera jamais le courage de se prononcer sur la situation cauchemardesque qu’elle subit. il faudra quelques mois pour que les proches de la jeune fille suspectent une anomalie. En effet, amenée à passer les vacances chez sa génitrice que cette dernière remarque des modifications morphologiques chez sa fillette. Elle décide de la conduire au centre de santé de Ndendé.

Elle apprendra que l’enfant alors âgée à peine de 13 ans est enceinte de 5 mois. Sapristi ! Désireuse d’en savoir plus, la maman va interroger son enfant qui va se terrer dans un profond mutisme avant de passer aux aveux. Elle révèle que c’est son enseignant qui abusait d’elle régulièrement l’année écoulée. Il n’en faudra pas plus pour que les autorités judiciaires soient saisies et qu’elles mettent la main sur le présumé violeur.

Gardé à vue, déféré devant le parquet puis placé sous mandat de dépôt à la prison centrale de Franceville, Sylver Doris Be-Nkogho ne cessera de reconnaître les faits qui lui sont reprochés. Il aurait même révélé à des agents qu’il était amoureux de son élève. Un amour impossible qui a été jugé le vendredi 9 avril dernier devant la Cour criminelle. Le mis en cause réitère ses aveux. Faisant ainsi amende honorable.

Au terme des débats, la Cour de céans va tenir compte de l’attitude du détenu dans la prononciation de la peine. Il sera reconnu coupable de viol sur mineure de moins de 15 ans puis condamné à la peine de 5 ans de réclusion criminelle. Toutefois, il bénéficie d’un sursis de 9 mois. Incarcéré depuis 2018, Sylver Doris Be-Nkogho devrait recouvrer sa liberté en début d’année 2023. 

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop