Franceville: 350 kg de volaille avariée détruits par la DGCC

La direction générale de la concurrence et de la consommation (DGCC) a poursuivi sa campagne d’assaisinssepent de produits revendus via des audits alimentaires. C’est dans le cadre de ce vaste programme que les agents provinciaux de la DGCC du Haut-Ogooué ont saisi 350 kg de volaille avariée avant de les brûler à la décharge publique de Yéné.

Les revendeurs en gros comme les détaillants n’ont de souci que d’écouler leurs marchandises des fois au détriment des consommateurs. En effet, les retards des délais de livraison liés au mauvais état de la route et de la distance occasionnent la détérioration des produits censés être revendus.

C’est conscientes de toutes ces réalités que conformément à l’arrêté 426/MEFBP/DGCC du 24 mars 2005 fixant les conditions de transport et de conservation des produits et denrées alimentaires, les équipes provinciales de la DGCC ont sillonné le haut-Ogooué. Cette opération a pour but de veiller à la protection de la santé du consommateur menacée.

Ainsi, sous la direction de Guy-Roger Mbadinga responsable local de cette administration, ce sont 27 cartons de viande soit 350 kg jugés nocifs qui ont été saisis avant d’être détruits le samedi 12 janvier dernier à la décharge publique de Yéné.

A noter qu’en octobre 2018, une tonne de marchandises diverses avariées avait déjà été saisie dans divers magasins de Franceville et de Moanda. Autant dire que ces audits sont indispensables. « Notre première mission c’est la protection des consommateurs. C’est pourquoi, nous avons tenu à vérifier la qualité des aliments, au dépotage des marchandises par les opérateurs économiques », a précisé Guy-Roger Mbadinga.

Laissez votre commentaire