La France va accorder plus de dons aux pays en difficulté

Jean-Yves Le Drian, Ministre français des Affaires étrangères © D.R

Alors que la crise économique en zone franc persiste malgré quelques embellies, le gouvernement français vient de faire une annonce qui devrait ravir les pays d’Afrique subsaharienne. Ainsi, c’est désormais une enveloppe d’un peu plus de 15 milliards de dollars qui leur sera distribuée via l’Agence française de développement (AFD).

Malgré le scepticisme de certains à l’égard de l’aide au développement accordée par la France à « ses anciennes colonies », Emmanuel Macron et son gouvernement ont décidé de revaloriser cette aide. Ainsi, alors qu’elle accusait une baisse « d’au moins un milliard d’euros en moins entre 2010 et 2016 », le montant de l’aide au développement sera revu à la hausse d’ici à 2022.

En effet, la France qui veut donner une « ambition nouvelle » à sa politique de développement ou de coopération, a décidé de porter à 0,55% de son PIB le montant de l’aide au développement accordée par l’AFD. Si la véritable ambition est de rivaliser avec l’empire du milieu qui devient peu à peu le partenaire privilégié de l’Afrique, cette décision participera à consolider les relations France-Africaine.

De plus, il ne sera plus essentiellement question d’accorder des prêts à l’image de l’accord triennal signé avec le Gabon en décembre 2017, mais aussi de dons « sans contrepartie » comme l’ont annoncé Jean Yves Le Drian et Rémy Rioux. Il s’agit là donc de contrecarrer les plans de la Chine, au moment même où se tenait jusqu’à hier un sommet Chine-Afrique.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire