vendredi,27 novembre 2020
Accueil A La Une France: Danièle Obono victime d’une «merde raciste dans un torchon» appelé Valeurs...

France: Danièle Obono victime d’une «merde raciste dans un torchon» appelé Valeurs actuelles

C’est l’affaire qui fait grand bruit dans l’hexagone actuellement. Cette affaire mêlant racisation et racisme à la française, ou Danièle Obono franco-gabonaise et députée de La France insoumise (LFI) à l’Assemblée nationale a été dépeinte en esclave par le magazine Valeurs actuelles. Un acte qui a suscité l’indignation collective mais qui traduit tout de même, les velléités racistes d’une France qui n’assument la teneur foncièrement raciste de sa société. 

C’est une représentation tout bonnement abjecte et inacceptable faisant l’apologie du racisme dont s’est rendu coupable le magazine conservateur Valeurs actuelles sur la députée LFI Danièle Obono. Le magazine a publié cette semaine un récit de sept pages dans lequel Danièle Obono, dépeinte avec un collier en fer au cou, « expérimente la responsabilité des Africains dans les horreurs de l’esclavage » au XVIIIe siècle.

Une caricature qui manifestement rappelle le passé douloureux de la traite négrière et la condition immonde et inhumaine dans laquelle ont été maintenu des siècles durant l’homme noir qui n’a pas laissé indifférent plusieurs personnalités françaises dont le chef de l’Etat, Emmanuel Macron « himself ». Ce dernier a notamment appelé la députée samedi pour lui faire part de sa « condamnation claire de toute forme de racisme », rapporte le site d’information 20 minutes

Une condamnation à laquelle ont également réagi d’autres personnalités et non des moindres telles que le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti. « On est libre d’écrire un roman nauséabond, dans les limites fixées par la loi. On est libre aussi de le détester. Moi je le déteste et suis (aux) côtés », a-t-il précisé rapporte notre confrère 20 minutes

Danièle Obono pour sa part, sur son compte twitter a dénoncé « une insulte à (ses) ancêtres, sa famille » et « à la République ». Cette publication est pour la députée franco-gabonaise « une souillure qui ne s’effacera pas », mais surtout « l’aboutissement d’un acharnement médiatique » contre sa personne. Surtout que cette situation n’est pas nouvelle tant elle est récurrente depuis plusieurs années. « Ça fait trois ans qu’on alerte sur le fait qu’il y a un processus de racialisation, de racisme dans ce pays », a-t-elle ajouté. 

C’est donc au regard de cette « merde raciste dans un torchon » dénonçant du reste, la teneur extrémiste de cette publication que Danièle Obono a, le samedi 29 août dernier sur les antennes de BFMTV s’est reservé le droit de porter plainte contre le magazine Valeurs actuelles.  

Laissez votre commentaire

Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion