France : Appel aux dons pour deux étudiants boursiers gabonais

Ali Bongo Ondimba © D.R

C’est dans une adresse du Service relations internationales de l’IUT de Roanne (Saint-Etienne), vérifiée par Gabon Media Time, que la responsable de la communication, Barbara Court, a informé les enseignants de la situation économique de deux étudiants boursiers gabonais inscrits dans leur établissement.

C’est malheureusement ce à quoi les étudiants gabonais sont désormais livrés en France dans le silence total des autorités compétentes. Trois mois que l’Etat gabonais peine à honorer ses engagements vis-à-vis des étudiants envoyés à ses frais.

C’est donc dans un courriel du service Relations Internationales que la responsable de la communication de l’IUT de Roanne (Saint-Etienne) a présenté la situation au corps enseignant : «nous accueillons cette année deux étudiants gabonais qui, à ce jour, n’ont plus de de moyens de subsistance. Nous avons été informés que ces étudiants n’avaient pas reçu leurs bourses depuis trois mois et que la situation était gelée pour une durée indéterminée»; a-t-elle précisé.

D’aucuns s’interrogent sur la durée qui serait indéterminée alors le Gabon a été heureux d’offrir le 12 décembre dernier, près de trois cent millions de francs CFA à l’Initiative africaine  sur l’adaptation au One Planet Summit.

«Nous lançons donc un appel aux dons de denrées alimentaires pour que ces étudiants puissent au moins s’alimenter correctement jusqu’à la fin des vacances de Noël»; poursuit-elle. C’est donc aux dons que des compatriotes seront nourris alors même que ce pays s’est engagé via l’Agence nationale des bourses du Gabon (Anbg) à assurer aux étudiants une allocation mensuelle pour leur prise en charge.

Sur la toile, les gabonais s’offusquent et expriment leur ras-le-bol de ce qu’ils appellent «l’absence de priorités».

Laissez votre commentaire