dimanche,15 mai 2022
AccueilDerniers articlesFougamou: un ressortissant congolais écope de 2 ans de prison pour trafic...

Fougamou: un ressortissant congolais écope de 2 ans de prison pour trafic de ressources minières

Ecouter cet article

Prosper Nzoli, un ressortissant congolais, la cinquantaine révolue a récemment comparu au tribunal de Fougamou dans le cadre de l’audience foraine. Ce dernier a été condamné à deux ans de prison, assorti d’une amende de 1 million FCFA pour exercice illégal d’activités minières artisanales et détention d’une fausse carte d’identité nationale, rapporte le quotidien L’Union.

Les faits se sont déroulés le 18 mars 2022 à Malinga, chef-lieu du département de la Louetsi-Bibaka. Ce jour-là, Prosper Nzoli se trouve en forêt lorsqu’il est interpellé par des gendarmes. Ce dernier avait en sa possession plusieurs machines et accessoires électriques. Le ressortissant congolais qui n’a aucune carte de séjour sur lui présente un recepissé de la carte nationale d’identité. Un ensemble d’éléments pour lequel il sera arrêté par les pandores et conduit au poste pour subir un interrogatoire. 

A la barre, Prosper Nzoli est passé aux aveux. « Je suis venu à Malinga pour chercher du travail dans un chantier forestier. Malheureusement il s’est retrouvé à faire de l’orpaillage. Je n’avais pas d’autres choix que de travailler l’or pour soutenir ma femme en grossesse et mes 13 enfants. Mais je séjourne au Gabon depuis 14 ans » rapporte notre confrère L’Union. Des déclarations à la suite desquelles le ministère public a requis sa culpabilité et a réclamé sa condamnation à 3 ans de prison assorti d’une amende de 3 millions FCFA en plus de détruire le recepissé de la fausse carte d’identité nationale.

Au terme des débats, le tribunal a reconnu Prosper Nzoli coupable des délits d’exercice illégal d’activités minières artisanales, défaut de carte de séjour et faux et usage de faux. Des faits pour lesquels le mis en cause a été condamné à 2 ans de prison et 1 million de FCFA et à la destruction du récépissé de sa fausse carte nationale d’identité conformément aux dispositions des articles 115, 116 et 117 du Code pénal en vigueur et l’article 256 du Code minier. Nul doute qu’une fois sa peine purgée, il sera renvoyé en terre congolaise.

Andy Marvine Nze
Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Global Media Time Gif
Enami Shop