samedi,27 novembre 2021
AccueilA La UneFougamou: il escroque 6 millions de FCFA à des ressortissants chinois

Fougamou: il escroque 6 millions de FCFA à des ressortissants chinois

Ecouter cet article

Moïse Mikombo, un compatriote par ailleurs employé dans une société forestière située dans le département de Tsamba Magotsi à Fougamou dans la province de la Ngounié a été récemment interpellé par les éléments de la gendarmerie de la localité. Selon le récit de notre confrère L’Union, le mis en cause se serait fait passer pour le directeur général de la société JB Wood afin de vendre des lots de bois à des ressortissants chinois.

Selon le récit du quotidien L’Union, les faits se seraient déroulés dernièrement dans le département de Tsamba Magotsi. En l’absence de son employeur, Moïse Mikombo se serait fait passer pour le directeur de la société JB Wood. Ainsi, il serait rentré en possession de certains documents afin de procéder à la liquidation d’un stock de bois. Joignant sa pensée aux actes, il aurait rencontré des ressortissants chinois et ensemble ils se seraient rendus sur un site forestier avec des agents des Eaux et forêts de Fougamou pour s’imprégner de la qualité des essences à écouler.

Une fois la visite du site forestier effectuée, Moïse Mikombo se serait rendu à Libreville avec ses potentiels clients pour un contrôle de routine. Au terme de celui-ci, il aurait reçu la somme d’un million de francs CFA pour l’achat d’une tronçonneuse. Puis un autre versement de trois millions aurait été fait pour l’achat d’autres produits et un dernier virement de deux millions devant servir pour un véhicule de liaison. La combine qui semblait jusque-là bien marcher serait parvenue aux oreilles du véritable directeur général, Jonas Bayeni. Lequel aurait engagé des poursuites judiciaires contre le présumé usurpateur.

Alertés, les éléments de la Police judiciaire vont ouvrir une enquête qui a permis de mettre la main sur Moïse Mikombo qui sera amené dans les locaux de la Gendarmerie de Fougamou. Sauf que pendant sa garde à vue, ce dernier se serait évadé avant d’être rattrapé par les pandores. Lors de son interrogatoire, il aurait reconnu les faits qui lui sont reprochés. Présenté récemment devant le parquet de la République, le présumé usurpateur  a été placé sous mandat de dépôt à la prison centrale de Mouila en attendant d’être fixé sur son sort.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop